LE TONNELIER par J.-P. JOUGLET

 MAURIAN (rue du chevalier de).

Nom et titre portés à la fin du XVIIIe siècle par le cadet de la famille Maurian possédant le Château. Son frère aîné, Jean-Jacques de Besse de Maurian, seigneur de Maurian et écuyer vécut à l'époque révolutionnaire et comparut à l'Assemblée de la noblesse bordelaise en 1789. Il obtint un passeport en juillet 1792 pour aller aux eaux à Cauterêts et ne revint à Blanquefort que lorsque les événements se calmèrent. Considéré comme émigré, ses biens furent confisqués, mais sa femme Elisabeth Andrieux les racheta après avoir demandé le diverce, pour sauvegarder son propre patrimoine.

C'est aussi, un Lieu-dit et quartier où selon la tradition, une tour sarrazine, vraisemblablement du VIIe siècle, dit "Tour de Maurian" en 1483, serait à l'origine du nom de ce lieu. La maison noble de Maurian était un fief de la seigneurie de Blanquefort.

Le château actuel, construit vers 1872 pour M. Gustave Tastet, acquis par la commune en 1976, abrite aujourd'hui le CESI (Centre d'Etudes Supérieurs Industrielles). Blanquefort Rrues et Lieux-Dits - C. Boulanger - C. Déris - A. Guillocheau - Dominique Jay - J. Lafitte - dessins Guibillon - publications du G.A.H.BLE

Le quartier de Maurian se situe entre les rues Jean Duvert, Avenue du Général de Gaulle, rue de Saint-Ahon et l'avenue du onze novembre à Blanquefort.

LE TONNELIER - Texte de JEAN-PIERRE JOUGLET habitant du quartier de MAURIAN à BLANQUEFORT.

A la fin du XIXe siècle une catastrophe s'abat sur le vignoble français. Plus de la moitié des vignes furent détruites. Le phylloxéra en est la cause. La parade fut trouvée en faisant pousser des plants dans le sable et en greffant des plants sur des pieds américains. La plupart des vignobles français ont été reconstitués de cette façon.

A cette époque, mon arrière grand-père tonnelier  dût s'expatrier dans le  Languedoc où les vignes avaient été moins touchées que celles du Médoc. Une fois de retour à Blanquefort, il reprit son atelier de tonnelerie à Maurian. Il forma son fils au métier de tonnelier, mais la guerre de 1914-1918 mit fin à sa vie à l'âge de vingt ans. Plus tard, c'est son petit fils qu'il forma, mais il dut arrêter son métier faute de commandes car des gros ateliers s'étaient ouverts sur Bordeaux. La plupart des tonneliers de Blanquefort mirent la clé sous la porte. Ma grand-mère ayant hérité de l'atelier le fit transformer en maison d'habitation. C'est pourquoi je vais essayer de vous parler du métier de tonnelier.

Dans l'antiquité, le vin était conservé et transporté dans des jarres en terre cuite ou des outres en peau.

Utilisé par les Celtes, apprivoisé par les Gaulois, le  fût accueillit pendant des siècles toutes sortes de contenus et naturellement des vins et des eaux-de-vie. Au XVIIIème siècle, le chêne s'imposa dans certaines régions viticoles notamment à Bordeaux, alors en pleine recherche de moyens de conservation des vins fins. La tonnellerie a depuis lors acompagné la viticulture française et a connu une véritable explosion de ses marchés depuis les années 1970.

LA TONNELERIE UN SAVOIR FAIRE "MADE IN FRANCE".

L'approche scientifique de l'influence de l'oxygénation ménagée remonte à Pasteur² (1866-1873). En 1933, le professeur Ribéreau-Gayon, père de l'oenologie moderne française étudie la vinification des vins blancs en barrique. En 1970, les trois grandes régions (Bordeaux, Bourgogne et Charente)qui travaillent avec la faculté d'oenologie de Bordeaux, l'université d'Oxford et celle de Montpellier confirment les interactions entres bois et vins. En 1974, les Américains sous l'égide de Singleton, comparent chêne américain et français avec pour constat que le premier est plus aromatique et comporte moins de tanins. La tonnelerie française s'impose alors mondialement pour son savoir-faire et la qualité de ses brois dès les années 1980,

PAS DE BONS FUTS SANS DE GRANDS CHENES.

La forêt française couvre environ 15 millions d'hectares avcec près de 136 essences dont le chêne français de renommée internationale. Comme l'impact du terroir dans les vins le sol influe sur la texture et la structure du bois.

- des sols pauves, produisent des arbres de petits diamètres au grain fin et tainins légers.

- Les chêne à merrain, bois à foudre se trouvent dans le centre, la bourgogne, les pays de Loire et la Normandi et sont issus des forets privées ou publiques gérées par L'ONF, premier producteur de merrain en France qui approvisionne la tonnellerie en bois de fûtaie (arbres de plus de 100 ans) et haute futaie (plus de 180 ans). La demande en chêne (sessile non pédonculé en particulier, 14% de notre forêt) étant importante, les effets de la tempête de 1999 et le système de vente aux enchères des bois dite de "descendante" on incité l'ONF à doubler le nombre de forêts domaniales.

UNE TONNELLERIE AU CHATEAU.

Florence Cathiard, propriétaire du Château Smith Haut-Laffitte :

Nous avons choisi d'avoir une tonnellerie au château depuis 1995. Deux ans auparavant, nous avions déjà acheté nos bois dans les forêts de Tronçais (bourbonnais-Allier) et Jupille, en prévision de cette implantation au château. Depuis 2001, Jean-Luc Itey, artisan a repris les rennes de notre tonnellerie. Comme son père qui façonnait les barriques de Pétrus, il aime  la tradition et le respec de ce métier. Il détient le "process" depuis l'achat  des bois avec les conseils d'un merrandié "Ouvrier qui fend le bois pour obtenir des merrain" ébauche de la douelle  à la maîtrise des chaffes des bois tant pour les barriques de vins blancs que celles de de nos rouges; Il réalise 400 à 450 barriques, soit deux par jour de travail.

Quatre tonnelleries de cette nature existent dans le bordelais : Smith Haut-Laffitte, Margaux, Lafite-Rothschild et Haut-Brion.

Le saviez-vous ?

- La barrique bordelais : 225 litres et 6 cercles.

- Le fût bourguignon : 228 lites et 10 cercles

- Le Cognac ; le fût de Cognac contient 350 litres.

- Le champagne : la barrique tradiitionnelle contient 205 litres.

- Le tonneau : il équivaut à 900 litres soit 4 barriques, il sert d'unité de mesure dans le commerce des vins de Bordeaux.

Chauffage du bois : Selon sa durée et son intensité, le chauffage procure aux barriques une coloration aromatique particulière qui influera sur le goût du vin :

- chauffe faible                                      30 minutes à 120° - 130°   arôme vanillé.

- chauffe moyenne                                35 minutes à 160° - 170°   légérement vanillé et arômes variétaux.

- chauffe moyenne forte                       45 minuters de 180° - 190° notes vanillées plus intenses pralin, coco légérement torréfié

- chauffe forte                                       45  minutes de 200° - 210° arômes fumés, torréfiés minéraux, intéressants pour les liquoreux.

LE PRIX DES BARRIQUES :

-  Le chêne français (pour le transport) 580€ HT.

-  Château tradition (haut de gamme) 620€ HT.

-  Chêne européen 450€ HT

-  ²Chêne américain 300 à 350€ HT.

Debut de la chauffe

VOCABULAIRE DU TONNELIER ET DU VIGNERON.

Arrache bonde : Outil qui ressemble à un tire-bouchan et qui permet d'ôter la bonde d'un fût.

 

Arrache b

                        ARRACHE BONDE

Asse : Outil du tonnelier avec son tranchant qui permettra de travailler les extrêmités du fût.

Asse

               ASSE

Aubier : C'est du bois imparfait qui se trouve dans le corps d'un chêne ou de tout autre arbre, entre l'écorce et le bois de bonne qualité. Ne doit pas être employé pour faire des douelles.

Baquet de cave : c'est un seau en bois de forme évasée utilisé pour les travaux de cave.

Bâtissoir : Chez le tonnelier le feu assouplit le bois, et permet le cintrage avec le bâtissoir qui est aujourd'hui remplacé par le cabeston.

Batissoirs

                         BATISSOIRS

Chasse : Outil qui sert à mettre en place les cercles du tonneau pour presser fortement les douelles ensemble.

Chasse

  La CHASSE

Chevalet : "ou selle à tailler". L'ouvier place la pièce de bois à travailler entre la tête et le support, et la serre en appuyant ses pieds sur la partie inférieure de la bascule. Sur le palonnier il force la tête par le jeu de la bascule, qui coulisse et pivote, à serrer fortement. Il peut ainsi travailler les douelles facilement, avec différents outils et notamment les planes en se tenant à cheval sur l'instument.

Chevalet

Le CHEVALET

Chiens : Il s'agit d'outils formés d'une poignée en bois et d'une pièce d'acier crochue articulée qui sert à entrer le dernier cercle de tête d'un fût et également pour écarter une tête de douelle pour poser du jonc en cas de défaut.

Chien        Chien 2

                   CHIENS

Cochoire : C'est une hachette qui sert à façonner les cercles en bois de châtaignier ou de frêne qui entourent les fûts.

Cochoirs

               COCHOIRS

Colombe : C'est un immense rabot fix du tonnelier. Cet instrument est désigné dans le bordelais sous le nom de banc. Elle sert à dresser le champ des douelles pour faire le clan.

Colombe

  COLOMBE

Compas : Est utilisé par le tonnelier pour tracer les fonds et vérifier les mesures.

Compas

COMPAS

QUELQUES OUTILS A FENDRE.

Outils

Outils 2

 

                Doloir

 

Hachereau