1963-Les tontons flingueurs- La violence des riches-

En 1963 sortie du film "Les Tontons Flingueurs" réalisé par : Georges Lautner, dialogues de Michel Audiard - acteurs : Bernard Blier - Lino Ventura - Jean Gabin - Jean Paul Belmondo -

Pour mon cousin, avec qui nous avons des relations humouriques, depuis l'enfance. Un humour que nous ont légué nos pères, leur seule richesse.

- Tu connais pas Raoul ?

- Moi les dingues, j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul. Au 4 coins d'Paris qu'on va l'retrouver éparpillé par petits bouts façon puzzle... Moi quand on m'en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... et j'ventile...

- Ecoute, on t'connaît pas, mais laisse nous t'dire que tu t'prépares des nuits blanches...des migraines...des "nervous breakdown", comme on dit de nos jours.

- Bougez pas. Les mains sur la table. J'vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

- Il entendra chanter les anges, le gugusse de Montauban. J'vais l'envoyer tout droit à la maison mère, au terminus des prétentieux.

-------

- Mais y connaît pas Raoul ce mec ! Y va avoir un réveil pénible. J'ai voulu être diplomate à cause de vous tous, éviter qu'le sang coule mais maint'nant c'est fini ! Je vais l'travailler en férocité ! L'faire marcher à coup d'latte, à ma pogne je veux l'voir ! Et j'vous promets qui demandera pardon ! Et au garde-à-vous !

Raoul Volfoni : Bernard BLIER

-------

"TOUCHE PAS AU GRISBI SALOPE !"

-------

"LA VIOLENCE DES RICHES"  Chronique d'une immense casse sociale.

Livre de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot - Zones -

Le 20.09.2013 j'ai regardé Elise Lucet et ses invités dont la présentation du livre m'a "parlée".

Un problème s'est posé, celui du choix de la tête de chapitre, elle est un peu aléatoire mais je n'ai pas pu faire mieux. A vrai dire à force d'avoir entendu un maire dire pendant plus de 10 ans qu'il aimait la justice et parler du chômage avec les même mots que le député qui a vécu dans un cabanon avec ses trois enfants : c'est-à-dire entrendre : "Tout le monde un jour où l'autre peut se retrouver au chômage", arrêtons la démagogie quand on est dans le groupe de tête des cumulars, et que l'on s'adresse à des hauts diplômés en recherche d'emploi, il faut au moins les respecter même s'il est "impossible" d'agir.

Ces deux auteurs sont d'anciens salariés du CNRS.

"Deux sociologues des riches, observateurs aigus et serins des grands bourgeois, de leur mode de vie et de reproduction sociale mettent ici leur connaissance de ce petit monde très interconnecté au service d'une entreprise de déniaisement, ils élargissent leur focale pour faire apparaître sous une même regard les riches et ceux qui subissent les conséquences de leur appât du gain.

Ils montrent la nature et l'étendue de la violence des riches, violence symbolique mais aussi terriblement concrète, lorsqu'elle se traduit par des vies brisées, amputées de tout projet d'avenir, des régions sinistrées, une jeunesse livrée à elle-même sans la moindre perspective.

Michel Pincon et Monique Pinçon-Charlot montrent que cette "violence des classe" a ses agents, ses stratégies et ses lieux. Ils alternent dans leur livre les enquêtes, les portraits et les analyses de données chiffrées."

----------------------

- Avoir des réseaux multiples.

- Etre très cultivé.

- Etre très bon à l'oral, avoir une très bonne mémoire des lieux, oublier tout ce qui n'est pas utile, ne pas perdre de temps avec les personnes qui ne vous apportent rien, c'est-à-dire rester dans son monde.

- Savoir utiliser tous les modes de communication.

- Pouvoir faire se déplacer les journalistes.

- Avoir de l'argent de famille aide beaucoup.

- Faire admettre qu'il est nomal que l'on soit supérieur aux autres.

------------------------

Le 05.11.2013 ; Dans le journal Sud-Ouest -

LULU LA NANTAISE A 50 PIGES.

"LES TONTONS FLINGUEURS".

Nantes, ville berceau de la légendaire "Lulu la Nantaise" évoquée dans une scène culte des "Tontons Flingueurs" accueille à partir de demain un festival pour fêter les 50 ans du film dialogué par Michal Audiard. Le réalisateur Georges Lautner viendra samedi inaugurer, de manière parodique, une "rue des Tontons Flingueurs". L'an passé, les initiateurs du festival avaient posé une plaque en souvenir de 'Ludovine Lucas, dite Lulu la Nantaise", la "blonde cornac" évoquée avec émotion par Blier et Ventura.

-----------------------------------------

Le 22.11.2013 - Mort de Georges LAUTNER.