M.H. achat par Les Lalande

LE 24 OCTOBRE 1869

Par devant Me Pierre Courregeoles, notaire résidant à Blanquefort et son confrère, notaire, dans le même canton, arrondissement de Bordeaux (Gironde).

                               Ont comparu :

Dame Marie Castagnet sans profession, épouse de M. Pierre Sarraute, instituteur public.

Et le sieur Sarraute, agissant aux présentes, faire autoriser madame son épouse et à cause des droits que sa qualité de mari lui confère sur les biens de celle-ci.

Agissant encore au nom de la Dame Jeanne Castagnet sa belle-soeur, veuve de Guillaume Juillat demeurant à la Nouvelle-Orléans (Etats Unis de l'Amérique du Nord) en vertu de la procuration, en forme de cette dernière, amenée en expédition à un acte du trente juin mil huit cent soixante et un. Par Me Courregeoles frère alors notaire à Blanquefort.

Et demoiselle Marie Castagnet, fille majeure sans profession.

Les époux Sarraute demeurant à Lanton, Canton d'Audenge cette dernière commune de Macau.

Lesquels comparent ont rendu, pour en présenter avec les garanties de droit et solidairement.

au Sieur Antoine Lalande, propriétaire cultivateur, demeurant commune de Blanquefort, à Caissac, ici présent et au comptant.

1° Une maison d'habitation, composée d'un corridor, d'une chambre, d'un grenier au dessus de ces deux pièces et un chai au nord : ensemble le terrain au nord de ces bâtisses et sur leur largeur seulement : le tout intégré lieu de Caichac commune du dit Blanquefort tenant du levant à Robert Vignolle mur mitoyen jusqu'à la hauteur actuelle des bâtiments vendus : du midi, par un terrain (...), du couchant partie au Sieur Joseph Lalande mur mitoyen pour ce dernier jusqu'à la hauteur des bâtisses et partie au immeubles qui vont être vendus à Pierre Lalande mur mitoyen.

2° La moitié à prendre vers couchant d'une pièce de terre à ce dernier lieu : tenant du levant à  la moitié qui va être vendue au dit Pierre Lalande, bornes a établir mitoyennes : du midi au dit Robert Vignolles bornes comme il vient d'être dit : du couchant (...) et du nord à un chemin public.

3° Une courrège de terre en vigne même lieu, tenant du levant à Fourton rouille mitoyenne, du midi au chemin public, du couchant à Joseph Lalande et du nord à un passage de service.

Et au Sieur Pierre Lalande, propriétaire cultivateur, demeurant village de Caichac commune du dit Blanquefort, ici présent acceptant.

1° Un chai et le terrain contigu, sur sa largeur vers le nord, situés au lieu dit Caichac : tenant du levant aux bâtisses vendues à Antoine Lalande, mur mitoyen du midi à Joseph Lalande mur comme il vient d'être dit : du couchant au chemin public et du nord, par le terrain à un autre chemin public.

2 ° Un terrain, au même lieu tenant du levant à Joseph Lalande ; du midi, à ce dernier ; du couchant partie au dit Lalande et à l'implantation de la Chapelle et au nord (...)