Le Cournalet.

Le COURNALET

Le Cournalet, ce petit ruisseau qui vient de la lande du Taillan, traverse le domaine de Tanaïs, où il alimente l'étang, et poursuit son cours en traversant Caychac d'ouest en est. Nous pouvons l'apercevoir rue Michel Montaigne ou le pont a été refait, le long de la rue de Cambon, au bas du parc de Cambon, où il reçoit le trop plein du plan d'eau, à l'entrée du village où son passage a nécessité la construction d'un pont. Ensuite il traverse les vignes du domaine de Saint Ahon, passe sous l'avenue du onze novembre, (entre le stade et la déchetterie) puis longe les terrains de la société Bardinet. Pour finalement, se jeter dans la jalle de la Lande, dans les Pasdouens, au niveau du pont de Bouchon. La jalle de la Lande rejoint la jalle de la Bécassine, pour finir dans la Garonne, au niveau de Florimond.

Le Cournalet prenait dans les années 1740 différents noms en fonction des lieus dits qu'il traversait.

Exemple: à la sortie du domaine de Tanaïs, il se nommait Ruisseau des Arruaux. Un peu plus loin, il prenait le nom de Ruisseau du Vivey, après avoir passé à proximité de la Chapelle Saint Aon (1), celui de Ruisseau de Perric et de St Aon, pour ensuite s'appeler Ruisseau de Breignais ou Fleurenne avant de sillonner les Pasdouens.

                                                                                                                                                                                          

  -1: En 1740 St Aon ne prenait pas de h.

 

                      F. Delahaye