La Villa St Hubert 1910

 

La Villa Saint Hubert

Rue Mathurin Olivier, en face du lavoir, est implantée la villa Saint Hubert. Notre Grand père l'a faite construire en 1910. C'est lui qui en a tracé les plans et le maçon Carme qui les a exécutés avec d'autres corps de métier.

"Saint Hubert" le patron des chasseurs, notre Grand père le savait-il ? Il avait dans ses gènes l'amour des marais et du gibier. Toute sa vie, ce sera sa passion, sa raison de vivre quand il a eu  tout perdu : la chasse. Il a formé des générations de chasseurs sur Caychac. Quand j'ai lu "La Gloire de mon Père" de Marcel Pagnol, j'ai reconnu, l'habillement et l'équipement spécifiques du chasseur des années 1900 à 1950.

Sur le cahier Chantecler du Grand bazar de Bordeaux.

J'ai pu lire :

Nomenclature détaillée des sommes versées pour la construction de ma maison.

- Versé à Carme, maçon à Blanquefort la somme de 1 500 francs comme 1er acompte le 2 mai 1910

- Versé à Carme, la sommes de 500 francs le 27 mai 1910

- Versé à Carme, la somme de 500 francs le 3 septembre 1910

- Versé à Lilot, la somme de 18 francs le 4 septembre 1910

   Poinçons la paire 25 francs

- Versé à Carme, la somme de 1 500 francs le 1 er octobre 1910

- Versé à Gravier, Charpentier à Cachac la somme de 1 500 francs le 8 octobre 1910

  Journée 2,50 francs

  Lalande Adrien 0,50 francs

- Versé à Carme, la somme de 200 francs le 26 novembre 1910

- Versé à Nouaillet, 200 francs le 19 décembre 1910

- Versé à Carme, maçon, 500 francs le 23 janvier 1911

- Versé à Carde, la somme de 661,90 francs, valeur en solde du parquet le 1 er février 1911

  Achat de 2 butoirs caoutchouc à 0,95 francs l'un : 1,90 francs

- Versé à Nouaillet, plâtrier, la somme de 40 francs pour solde de son compte supplémentaire hors devis et s'élevant à 243 francs

- Versé à Carme, la somme de 200 francs, à valoir sur son compte le 25 mars 1911

- Versé à Carme, la somme de 1500 francs, à valoir sur son compte le 14 avril 1911

- Versé à Hambaud, menuisier du Taillan, la somme de 800 francs à valoir sur son compte le 15 avril 1911

- Acheté à Joseph dit "le Canard",  20 mètres cubes de sable extraites à la sablière de la commune de Blanquefort à 1,25 le mètre cube : 25 francs

- Payé à Blanc dit "Bacchus", 5 journées à  2,50 l'une : 12,50 francs

- Payé à Sainte Marie, quincaillier au Bouscat 16,75 francs

  Rideaux, brise bise, store : 84 francs

- Versé à Carme B., maçon à Blanquefort la somme de 500 francs, acompte sur ses travaux en cours d'exécution chez mois à Caychac 500 francs le 5 mai 1911

- Versé à Olivier, forgeron à Peybois, la somme de 450 francs règlement définitif au compte de ma maison dont 42 francs le 30 mai 1911

- Payé à M. Ducos, fabricant de grillage, rue Duffour-Dubergier à Bordeaux, la somme de 300 francs pour le prix de la clôture, fait le 10 juin 1911

- Payé à Mme Vve Plaut, "Peintures et tapisseries" au Bouscat, la somme de 280 francs  pour prix de travaux de tapisserie exécutés dans ma maison le 14 juin 1911

- Payé à M. Carme, maçon la somme de 425 francs, pour solde de tout compte des travaux de maçonnerie exécutés pour moi. Réglé définitivement, ce jour, 23 juin 1911

 - Payé aux Galeries, une garniture de cheminée, 12 francs, 1 cache pot, 4 francs

- Payé à Imbert   de tableaux cours de l'Intendance, Bordeaux, la somme de 56 francs pour prix de 4 tableaux (paysages) le 4 juillet 1911

- Payé aux "Ameublements Généraux" Rue Fondaudège, la somme de 518 francs, pour l'achat et réparation de meubles le 7 juillet 1911

- Payé à Bentéjac, lampiste, cours Tourny, la somme de 114 francs pour le prix de lustrerie fournie le 11 juillet 1911

- Payé à Rambaud, menuisier du Taillan, la somme de 220 francs, pour solde de tout compte du travail chez moi le 18 juillet 1911

- Payé à Gravier, charpentier à Cachac, la somme de 486 francs, pour solde de tout compte le 20 juillet 1911

      Payé Sainte Marie, quincaillier route du Médoc, 15 francs pour store vert.

- Payé à Courbère, couvreur à Blanquefort, la somme de 580 francs, pour règlement définitif, le 3 août 1911

- Payé à M. et Mme Chaillou, la somme de 500 francs, pour travaux de peintures exécutés dans ma maison. Règlement définitif le 7 août 1911

- Payé à Mme Plault la somme de 22 francs pour peinture et huile de lin, le 11 novembre 1911

- Payé à Carme, maçon, la somme de 32 francs pour conduits souterrains ajoutés aux dalles d'écoulement le 24 décembre 1911

- Payé à Carme, maçon, la somme de 535 francs, le 31 janvier 1912

- Payé à Prosper Hosteins, maçon, la somme de 6,80 francs, de tuyau en béton.

Pendant l'année 1914-1915.

Il est écrit : "Grande maison neuve louée à Madame Lacouture à raison de 350 francs par an pendant la durée de la guerre, à partir du 15 janvier." -  (était-elle parente avec Jean Lacouture ?)

1916

"Louée à Monsieur Julian, au mois, 30 francs."

Centenaire

Je n'ai pas pu savoir, quand et à qui elle a été vendue. En 1952-53, M. et Mme Rouillard la louaient, ils y habitaient avec leur fille, Mme Schoenmakers, infirmière à Bordeaux, ses enfants Yann et Yannick, et leur chienne Pepsi.  (Il me semble que Yannick m'a citée le nom du propriétaire à cette époque : M. Desaigues ?).

Le 3 mai 2010, son nouveau propriétaire a orné sa porte d'entrée d'une superbe marquise.

Le 26 juin 2010, par les habitants de Blanquefort depuis plusieurs générations, et ce jour par le Sud-Ouest du 28 juin j'ai appris le décès de Mme Edith LAMBERT née GELIE survenue à Bayonne. Mme et M. Lambert ainsi que leurs deux enfants Véronique et Jean-Bernard ont vécu, dans les années 60 à 70 à la Villa Saint Hubert à Cachac. Ils étaient tous les deux originaires de Blanquefort et il me semble que Véronique est née quand ils demeuraient à Cachac. Pour des raisons professionnelles ils avaient dû quitter le quartier qu'ils aimaient. Ce décès choque les anciens qui m'ont demandée de me souvenir d'Edith aux grands yeux ; bleus, verts ? De ma mémoire remonte, lentement, le pâle souvenir d'une frêle jeune femme brune. Elle s'assoit au piano et joue jusqu'à une heure avancée de la nuit, pour l'éternité...