BONNAFE François - TARN -

 

BONNAFFE François - né à LACAUNE dans le TARN  (1723) mort à BORDEAUX en GIRONDE  (1809).

Il arriva dans Bordeaux dans sa vingtième année pour être apprenti chez un négociant armateur. Il devint l'un des premiers armateurs de la place : propriétaire de plusieurs navires, il faisait le commerce en droite ligne avec les Antilles, sans jamais se livrer à la traite négrière. Ses brillants succès en affaires lui valurent le surnom de l'HEUREUX... bien que tous s'accordent sur le fait que son travail acharné et sa probité parfaite ont été les outils de sa réussite. Il fit construire par LACLOTTE, face au GRAND-THEATRE, une partie de l'ïlot qui porte son nom, entre les rues Sainte Catherine, Maison Daurade et Saint-Rémi. Il mourut après avoir perdu son épouse, plusieurs de ses enfants et une grande partie de sa fortune dans la tourmente révolutionnaire et les crises de l'Empire (B. Guillot de Suduiraut, Une fortune de haute mer.)

Je me posais cette question quelle est la rue Maison Daurade et d'où venait ce nom ?

Maison Daurade (rue de la)

Au XVIIe siècle, le président du parlement, PIERRE DE PONTAC , par ailleurs propriétaire du château Haut-Brion, s'étant fait construire un hôtel dont Maurice Ferrus affirme que l'architecte était HARDOUIN-MANSART. Les bâtiments étaient cantonnés par les rues Sainte-Catherine, Maison Daurade, du Pont de la Mousque, Courbin et Saint-Rémi. La somptuosité de la demeure et l'abondance des dorures l'avaient fait surnommer Maison dorée, ou Maison DAURADE. On en reconnaît la silhouette imposante, avec ses toitures en dômes, sur les dessins de VAN DER HEM, au XVIIe siècle.

La cour était fermée par un portail de fer surmonté des quatres "P" de Pierre de Pontac Premier Président... que les bordelais, agacés par la lenteur de la justice, avaient transformé en "Pauvres Plaideurs, Prenez Patience" ! L'ensemble a été détruit vers 1800.