AU FIL DES JOURS SUITE N°2

 

LE 30 JUIN 2015

J'AI RETROUVE LES ARTICLES PUBLIES PAR SUD-OUEST CONCERNANT LA RENOVATION DE L'EGLISE SAINT-JOSPH DE CAYCHAC LE 12.11.1988.

En fait, à cette période j'étais en deuil (1988 - 1990) et Alain Tridant, fondateur du G.A.H.BLE (Groupe d'Archéologie et d'Histoire de Blanquefort) en 1984, association dont je faisais partie du conseil d'administration a jugé qu'habitant une maison mitoyenne avec l'église et étant intéressée par l'histoire et l'architecture de Blanquefort je devais avoir en ma possession tout ce qui concernait les travaux effectués pour la rénovation de l'église SAINT-JOSEPH DE CAYCHAC et m'a transmis le double du dossier qu'il avait en sa possession.

A l'heure actuelle les personnes en charge des décisions sont en majorité de nouveaux arrivés sur la commune, c'est-à-dire moins de 30 ans et ne peuvent pas avoir les connaissances du terrain que nous avons, nous dont les familles payent des impôts à cette commune depuis plus de 150 ans, c'est normal et certains nouveaux habitants ou pas en profitent, je n'ose penser qu'il y ait un troc.

SAINT-JOSEPH RESSUSCITE

La municipalité a engagé des travaux pour redonner à l'église Saint-Joseph un teint de jouvence.

Chaque dimanche, Paule-Henri et Jeanne-Joséphine carillonnaient à toutes volées dans le ciel de Caychac. Depuis 110 ans, elles faisaient preuve d'une vitalité que beaucoup de leurs consoeurs auraient aimer posséder.

Bien sûr, l'âge est passé par là. Il a terni quelque peu leur teint de jeunettes, rouillé leurs articulations. Mais le galbe de leur forme et la clarté de leur voix témoignent d'une belle vivacité.

Au fait, Paule-Heri et Jeanne-Joséphine sont les deux cloches de l'église Saint-Joseph. De belles cloches baptisées en 1878 et que les ouvriers qui s'occupent de la rénovation de l'édifices viennent de déscendre.

RESTAURATION A L'ANCIENNE

Les voilà maintenant silencieuses à tout jamais. Elles ne remonteront plus dans le clocher. Elles ont fait leur temps. Elles appartiennent dorénavant au patrimoine des blanquefortais qui pourront dans quelques temps les admirer. Tout comme l'église Saint-Joseph. Elle aussi fait peau neuve.

Déjà en 1986 la municipalité avait entrepris la réfection de la toiture et son étanchéïté, ainsi que l'installation du chauffage. La deuxième tranche de travaux vient de commencer. Elle concerne l'exterieur. Les architectes, DULOUT et FAIVRE, ont du pain sur la planche. LES MURS VONT FAIRE L'OBJET D'UNE RESTAURATION A L'ANCIENNE (A LA CHAUX).  Dans la nef style  byzantin, toutes les peintures seront repassées. Au terme des travaux, ils vont s'étaler sur plusieurs mois pour une somme atteignant PLUSIEURS MILLIONS DE FRANCS, l'église SAINT-JOSEPH aura retrouvé son éclat passé.

Elle sera identique à ce qu'elle était en 1871. Soit, quatre ans après le début de la construction, lors de sa bénédiction par LE CARDINAL DONNET. Et c'est l'abbé JOSEPH RABY, dont la rue porte son nom, qui pris en premier le ministère de cette paroisse.

Identique ? Pas tout à fait pour être exact. Puisque deux nouvelles cloches s'installeront à la place des joyeuses commères. Le clocher, lui aussi, aura son lifting selvateur. Car au fil des années les coup de bourdon de Jeanne-Joséphine avaient entamé sa santé. Une cloche plus petite, soutenue comme autrefois par un joug en bois, permettra à celui-ci d'envisager un jour meilleur.

LA RESTAURATION DE L'EGLISE FAIT PARTIE D'UN PLAN D'ENSEMBLE VISANT LE REMODELAGE DU CENTRE DE CAYCHAC. LA RUE OLIVIER, DU CARREFOUR PEYBOIS A L'AVENUE CHARLES-DE-GAULLE, SERA AMENAGEE, Les travaux devraient commencer courant décembre. De même le parvis Saint-Joseph et la place subiront des transformations.

Nous sommes si peu de chose à Caychac pour que l'on laisse un voisin sur 8 ans mettre ses gravats, son poulailler, ses outils, ses tuiles, se constuire des jardinières contre un mur nord qui a fait l'objet d'une restauration à l'ancienne (A LA CHAUX) qui a coûté très cher, Puis lui donner l'autorisation de se construire un abri de jardin qui change le plan de l'église, mais où va-t-on dans le laxisme ?  Dans l'ignorance. Quel manque de respect pour l'argent du contribuable.

JEAN-BERNARD FAIVRE : ARCHITECTE DES BATIMENTS DE FRANCE, nous l'avons connu à la Forteresse de Blanquefort quant il venait nous donner des conseils sur la renovation du bâtiment et lors des fouilles dans l'église Saint-Martin, il représentait la DRAC sauf erreur de ma part.

Il faut être vigilant au sujet de la conservation du patrimoine, imaginez un arbre sans racines... Nous avons le château Cambon en ruines, j'ai un dossier conséquent d'articles passés dans Sud-Ouest, en vain, pour éviter que le château Dillon ne s'écroule définitvement, le château Tanaîs a disparu ainsi que celui de Fleurennes,  la forteresse de Blanquefort devient un danger pour le public car des travaux coûteux sont nécessaires et deplus elle appartient à un propriétaire privé, peut-on vivre sans passé ? oui, pour les malades  ? mais nous ne sommes pas tous  majoritairement malades je l'espère...

EGLISES (article Sud-Ouest du 07.02.1983).

LA RESTAURATION EST EN COURS

Parmi le patrimoine communal les églises ne sont-elles pas sur le plan architectural un lien entre le passé et notre époque ?

Hélas, au fil des ans des dégradations plus ou moins importantes sont le fait des conditions atmosphériques : la pluie, le soleil, le gel sont autant de dangers pour ces vénérables pierres.

Conscient de la nécessité d'une intervention sur ces édifices, fin 1980, début 1981 A L'INITIATIVE DE DE LA MUNICIPALITE UN GROUPE DE TRAVAIL EN ASSOCIATION avec deux architectes ET la commission paroissiale de Blanquefort se voient chargés de ce patrimoine religieux représentant l'église SAINT MARTIN DE BLANQUEFORT ET SAINT JOSEPH DE CAYCHAC.

Ces édifices tous deux du début du dix-neuvième siècle ont l'avantage particulier de présenter dans leur ensemble un décor intérieur peint, faisant partie intégrande de leur architecture dont il est contemporain.

Il fut donc établi un plan de sauvegarde et de mise en valeur de cet ensemble ; le décor peint étant étroitement lié à l'entretien de ces monuments, il était de toute importance avant d'entreprendre la restauration de ces peintures de mettre en oeuvre des mesures assurant la mise hors d'eau générale des structures.

C'est chose faite aujourd'hui. Une première trance est en cours en ce début d'année 1983 et voit se réaliser les couvertures, le confortement des charpentes, l'assèchement des murs, et la restauration des stations du chemin de croix les plus abîmées.

Ces travaux doivent être terminés courant mars et devaient permettre d'entreprendre la remise en état des peintures murales et voir ainsi se poursuivre les travaux de sauvegarde et d'entretien DU PATRIMOINE CULTUREL.

---------------------------------------

EN 2015, LA MUNICIPALITE DONNE L'AUTORISATION D'ACCOLER L'ABRI JARDIN D'UN PARTICULIER A L'EGLISE ET A CELUI-CI D'INCLURE LES CONTREFORTS DE L'EGLISE DANS SA PROPRIETE.

----------------------------------------------------

1er 07.2015 - Dans la presse - LE TRAM SAUVE EN APPEL ?

La ligne D/TRAM-TRAIN MEDOC : La cour d'appel est en passe de relancer les deux projets dont les déclarations d'utilité publique avaient été annulées.

"Le rapporteur public s'est employé à démonter un à un les griefs des plaignants"

Mais en conclusion de l'article : Le président de la cour a mis l'affaire en délibéré au 31 juillet. En sortant de la salle d'audiance, les représentants de la Métropole se sentaient soulagés mais aussi prudents. Le rapporteur public est généralement suivi par la cour, mais pas toujours....

------------------------------------------

ARTICLE DU JOURNAL "SUD OUEST" DU 15.02.1990 - de Jean-François ALAIN.

Dans la blondeur de la pierre on ne décèle plus rien des profondes machures de fatigue qui faisaient si pitié, il y a quelques temps encore, Saint-Joseph est sorti du délabrement. Extirpés ses haillons qui tombaient en gravas ; ils ont fait place à une tunique de prince qui ne révèle toute sa splendeur qu'à l'intérieur, une fois le porche franchi. Dans ce phénomène, il y a peut-être, avant l'heure, un peu du miracle pascal si l'on songe au dénuement passé. Aux fidèles d'en juger, même si, on en conviendra, il faut faire, droit avant tout, à un cooup de patte bien humain : celui des architectes et des ouvriers qui ont rendu à l'église Saint-Joseph-de-Caychac son rayonnement.

Voilà qui valait bien une manifestation d'ampleur elle a eu lieu dimanche à partir de 10 h 30 en pésenence de Mgr EYT, archevêque de Bordeaux, venu à la fois consacrer le nouvel autel de bois et célébrer le nouveau départ de la paroisse en cours d'une eucharistie à laquelle de très nombreux pratiquants se sont rendus.

BATIMENT EN PERIL

L'église Saint-Joseph a vu le jour au XIVe siècles sous les auspices du seigneur Saint-Ahon. En grande partie détruite sous la Révolution, elle connaît une nouvelle édification, grâce à des dons de particuliers, en 1867. A nouveau debout 3 ans après, elle devient, officiellement, la seconde paroisse de Blanquefort en 1872.

Onze ans plus tard, l'édifice subit une première restauration qui touche principalement aux peintures polychromes de la la nef. Plus rien ne bougera jusqu'en 1981, année des premières études de réabilitation. Depuis une loi du 9 décembre 1905, les édifices religieux sont la propriété des communes et c'est le Conseil municipal mené par Jean-Pierre DELHOMME qui se penche sur le bâtiment culturel en péril.

7 juin 1982 : premier vote du Conseil municipal pour sauver Saint-Joseph.

6 décembre 1982 : premiers travaux.

Deux tranches se succèderont avant les pompes de l'inauguration. Un prêtre est, aujourd'hui aux anges : le père Jean-Claude, curé de la paroisse. En saluant avec ferveur l'événement, dimanche, il n'a pas manqué d'attirer l'attention sur LA QUALITE DE CETTE RENOVATION A L'ANCIENNE - mi-baroque, mi-bizantine -, comme sur la touche flamboyante, délicatement reproduite par les peintres d'aujourd'hui.

Cette harde devenue bijoux a aussi permi à Mgr EYT de souligner l'excellence de la coopération entre tous les intervenants de la restauration : CORPS DE METIERS, COMMUNE ET CONSEIL PAROISSIAL, soulignant aussi dans son homélie, que "CELA NE POUVAIT QUE SERVIR D'UNE MANIERE PLUS ADAPTEE A LA LITURGIE ISSUE DE VATICAN II".

Moment spirituel témoignant aussi de l'oeuve des hommes et de leur action pour la SAUVEGARDE D'UN PATRIMOINE CULTUREL, il y avoit de quoi dimanche, avec le père Jean-Claude, être ému devant le teint de jouvence de son église.

---------------------------------

Melle DUVERDIER HONOREE

Outre le père Jean-Claude, la messe présidée par Mgr EYT a été concélébrée par plusieurs prêtres, dont le père GERNIER, vicaire général ; les abbés DUPOUY, GAYON, PIERRE, EDOUARD et DUCHESNE. A signaler que l'abbé Dupou a été le jeune curé de Saint-Jospeh de Caychac en 1939.

A l'issue de la cérémonie religieuse, Mge EYT a remis la médaille diocésaine à Melle DUVERDIER, qui oeuvre à l'harmonium à pédale de l'église depuis cinquante ans.

-------------------------

Et, je regarde la cadastre de la commune  : la parcelle de l'église est rectangulaire, la parcelle du 3 rue de Peybois est rectangulaire donc de deux choses l'une ; les contreforts de l'église sont sur la parcelle du 3 rue de Peybois ou alors le voisin du 3 se les ait appropriés tranquille avec le terrain compris entre les contreforts. La ligne de démarcation n'est pas crénelée. Et, la mairie cautionne. Par précaution le voisin sur la façade qui donne sur la rue de Peybois a scellé 3 anneaux en laitons pas 1 pas 2 mais 3 à bon entendeur... cela vaut bien une main n'est-ce-pas ?

Quand nous avons voulu, mes cousins et moi vendre un terrain à Maurian il nous manquait 30 cm de largeur au chemin d'accès à son extrêmité qui donnait sur le terrain (la partie donnant sur l'avenue du Général de Gaulle faisant 4m) d'après le plan cadastral pour qu'il soit constructible et M. Saint-bois et le service de l'urbanisme nous ont refusé le permis de contruire (les traits délimitant la voie d'accès n'étaient pas parfaitement parallèles il y en avait un légérement en biais) . Nous avons été obligés de passer 4 ans en démarches pour trouver quel était le propriétaire mitoyen, lui proposer un très bon prix  pour une parcelle d'environ 250 m² et subir une recherche de plus d'un an pour voir s'il n'y avait pas d'autres propriétaires. Alors je ne demande si pour les uns il n'y a pas un abus de pouvoir et pour les autres un très grand laxisme que dit la loi ? est-ce à la tête du client, au nombre d'anneaux ? que l'on m'explique.

De toute manière nous avons tous compris l'importance et la légétimité d'un tracé de cadastre pour un conseiller municipal et le service de l'ubanisme en 2006-2007 par la force des choses. Parce que être mitoyen d'un terrain non entretenu depuis plus de 30 ans dont même la mairie ne connaissait pas le nom du propriétaire, allons donc ! c'est grâce à reportage avec un nom et un lieu identiques à ceux de ma recherche à la télé que j'ai pensé, à juste raison, avoir en mains le début de l'énigme et j'ai fait des kilomètres.

Même Mme Auriol, agence immobilère BTI de Caychac et conseillère municipale à qui j'avais confié la gestion mon dossier dès 2006 était très étonnée et contrariée par le refus de M. Saint-Bois, la pauvre femme est morte, peu après, sans avoir vu la fin de cette épopée que j'ai gérée toute seule finalement.

-----------------------------------------------------

LUCAS TRONCHE (@SOSLucasTronche) twitter

Depuis le 18 mars, Lucas 16 ans,  a disparu du domicile familial à Bagnols sur Cèze, nous sommes en juillet, ses parents et ses frères Valentin et Arthur demandent que son avis de recherche soit mis sur twitter.

https://twitter.com/soslucastronche

---------------------------------------------------------

05.07.2015 - à 13h une cinquantaine de "gens" ont décidé de boire, de manger et de passer l'après-midi autour de l'étang de Padouens, Ford, en ne respectant pas les lieux, jets de déchêts  l'eau, de bouteilles dans l'eau, bruits etc les gendarmes appelés se sont déplacés mais n'ont pas jugé utile d'intervenir, les pêcheurs incommodés quittent les bords de l'étang n'ayant plus de place à l'ombre.

--------------------------------------------------------------

03.07.2015 - Dans la presse - BLANQUEFORT : LA VACHERIE ancienne ferme modèle du XIXème siècle (nous pouvons voir la même à Sénéjac, Le Pian Médoc) située au-dessus des grottes de Majolan. C'était un projet qui datait de la mendature de Vincent Feltesse en 2009 (au temps où nous étions un laboratoire d'idées dont les conseils de quartiers étaient l'une des chevilles ouvrières). Mme le maire Véronique Ferreira a continué de défendre cette proposition d'ouvrir à Majolan une Maison de l'Agriculture et de la nature, comme elle l'annonce "Ce lieu va nous remettre en phase avec notre planète."

La première phase : Les travaux qui viennent de débuter vont durer 10 mois et seront la réhabilitation du bâti de la vacherie étable de 600 m² par l'architecte Christophe Hutin qui ne modifiera par le bâtiment mais lui adjoindra une immense baie vitrée à  l'arrière pour l'éclairer.

Une fromagerie sera construite dans les dépendances et un logement pour l'éleveur qui travaillera sur deux endroits municipaux la Vacherie où il fabriquera de la tome de brebis et la vendra,  il recevra aussi les scolaires dans les prairies de 27 hectares situées en bord de Garonne échangées avec le Port Autonome.

Seconde Phase : Sur ces 27 hectares de pairies en bord de Garonne la municipalité doit construire une bergerie de 1 400 m² qui permettra de recevoir les 200 brebis laitières du berger;

Coût de l'ensemble de l'opération 2 000 000 € qui se décomposent ainsi : rénovation de l'étable  1 200 000 €, la commune compte sur une aide de 750 000 € de Bordeaux Métropole dans le cadre du développement et attend une subvention du Département.

La Vacherie pourrait devenir l'une des Portes du Parc des Jalles : lieu de soutien à l'agriculture périubaine et aux circuits courts. On pourra y acheter les panier de l'Amap, les agriculteurs locaux y feront la promotion de leurs produits et des activités pédagogiques des enfants des écoles et des centres de loisirs y auront lieu.

Pour la culture de l'esprit : un partenariat pourrait être mis en place avec la scène conventionnée des Colonnes-Carré des Jalles et des résidences d'artistes peuvent être une partie de l'évolution de cet endroit participatif.

Cependant dans la presse du 02 juillet nous avons pu lire que l'opposition était divisée au sujet de la seconde phase des travaux, la construction de la bergerie destinée à une élevage de brebis laitières avec transormation et vente directe de fromage. Certains membres de l'opposition trouvent que ce projet souffre d'un manque de prévisons chiffrées.

Ce 02 juillet aussi lors du conseil municipal la vente de terrains proches du futur terminal du tram à Clairsienne pour un projet de logements en locatif social et en accession aidée a fait  l'objet d'un débat entre la majorité et l'opposition, Mme le Maire a rappelé que le "logement social concerne 70% de la population et si l'on veut conserver le pourcentage de 25% de la loi SRU, il est obligatoire d'équilibrer les contructions privées par du logement conventionné : simplement pour que les blanquefortais puissent continuer à vivre à Blanquefort".

On apprend que 249 000 € de subventions seront versés aux associations sportives.

-------------------

07.07.2014 - En passant CHEMIN PALUS (Voir feuilleton - plusieurs fois cité dans cette rubrique) nous nous sommes aperçus qu'il était en travaux. D'après radio chemin palus :  "il ne sera refait que du côté Pian-Médoc,  le côté Blanquefort sera laissé en plan,  la mairie ne voulant pas investir dans ce chemin mitoyen avec le Pian-Médoc et Parempuyre" Ah bon ! ;Toujours est-il que comme d'habitude les entreprises qui font les travaux ne se prennent pas la tête, elles déposent leur déchets de terre sur les terrains des particuliers tout en y manoeuvrant ce qui abîme la forêt, où est l'élu écolo ? dans son bureau pour encaisser son ch...

Pour l'intant tous les détritus sont là, des deux côtés du chemin,  il n'en manque pas un seul  ; pour travailler, ils sont poussés dans la forêt !!! ça c'est du boulot !!!

08.07.2015 - La mairie fait élaguer les arbres au-dessus du mur du château Cambon donnant sur la rue Edmond Blanc, restent sur le trottoir des poteaux en bois sans fil.

"QUOI QU'IL ARRIVE, N'EN FAITES PAS UNE AFFAIRE PERSONNELLE."

15.07.2015 - A notre surprise la rue des Pays-Bas et les autres rues de Peyrestruc II à Blanquefort vont avoir droit à "la mise en oeuvre d'un revêtement superficiel" et la Place d'Italie  qui fait partie de ce groupe d'habitations n'a aucun bichonnage de prévu, pourquoi se demande-t-on ? Les ouvriers questionnés à ce sujet interrogent : ' n'est-elle pas privée ?'  et non... mais pour les impôts...

16.07.2015 - Augmentation du prix de l'électricité de 2,5% à partir du 1er août 2015.

Mme Michut regarde Jacky Bonnemain sur FR2, membre de l'association Les Robins des Bois. Mme Michut se met à penser qu'il a raison, la sécurité des sites sensibles est mal assurée et aussi que les malfaisants ont de bonnes longueurs d'avance en matière de financement, de préparation, d'entrainement intensif, de renseignements et d'équipement, le dernier sorti,  pour leurs attaques mais c'est une réflexion personnelle. Nous n'étions pas préparés à cette sorte de guerre sur notre territoire qui nous surprend.

17.07.2015 - 17.07.1942 - Rafle du Vel d'Hiv.

Têtes de liste aux régionales : Alain ROUSSET (Parti Socialiste) - Virginie CALMELS (Les Républicains) - Jacques COLOMBIER (Front National) - Olivier DARTIGOLLES (Front de Gauche) - Françoise COUTANT (Europe Ecologie-Les Verts)  -

Le PS compte sur le ralliement des forces de gauche au second tour pour l'emporter.

Le Front de Gauche, par la voix d'Olivier Dartigolles a indiqué qu'il comptait se maintenir au second tour s'il passait la barre des 10% et compte faire campagne sur la paupérisation  de la population dans la région.

Le Front National, par la voix de Jacques Colombier a déjà annoncé qu'il n'y aurait aucun ralliement avec les Républicains.

Europe Ecologie les Verts a pour objectif de passer la barre des 10% et laisse planer le doute sur un éventuel maintien.

Wait and see.

Mort de Jean LACOUTURE le 16.07.2015,  journaliste, écrivain, biographe... dans le Vaucluse, il était né le 09.06.1921 à Bordeaux. En autres il avait écrit une biographie de Germaine TILLON. Il est possible de trouver ses oeuvres au Musée d'Aquitaine, cours Pasteur à Bordeaux, sa disparition va créer un grand vide au sein gauche bordelaise...  

18.07.2015 - La famille du jeune coureur de formule 1, Jules Bianchi, a annoncé son décès, il avait 25 ans.

OUPS ! depuis le 17.07.2015 LA RUE DE L'ABBE RABY A CAYCHAC EST EN SENS INTERDIT DANS LE SENS AVENUE DU GENERAL DE GAULLE -  RUE DE PEYBOIS. A la demande des habitants de la rue relayée par le Conseil de Quartier de Caychac et son élu référent, Jean-Pierre Laborde. Un schéma presque identique avait été utilisé pour obtenir au mois de juin des feux clignotants sur l'Avenue du Général de Gaulle au niveau des l'écoles de Caychac : parents d'élèves FCPE, Conseil de Quartier puis Mme Lacaussade et M. Jean-Pierre Laborde élus référents et Mme Le Maire de Blanquefort.

18.07.2015 - Incendie de prairie avenue du 11 novembre à Blanquefort le long de la voie ferrée, entre la déchetterie et environ le PN 14, en face des produits surgelés. 

On nous ment parfois il faut bien le reconnaître, un exemple : le 14 juillet 2015 à 9h15 je circulais sur l'autoroute A9 et j'écoutais info-trafic 107.7 et dès le début de mon parcours l'explosion des cuves de BERRE était annoncée et elle le sera pendant des heures, à chaque fois il était dit par les pompiers sur place qu'il n'y avait aucun danger de pollution, je pensais que ce n'était pas possible étant donné le nom des produits qui étaient en train de brûler. Hier 18 juillet sur le portail d'Orange s'est affiché :"Explosions à Berre : des niveaux significatifs d'hydrocarbures dans l'air 4 jours après. L'Airpaca, l'organisme chargé de mesurer la qualité de l'air en région, relève 4 jours des niveaux significatifs d'hydrocarbures dans l'atmosphère quatre jours après les deux explosions, suivies d'incendies survenues  sur des cuves du site prétochimique de Berre-l'Etang.

Les bacs incendiés, qui ne sont plus étanches, laissent échapper dans l'atmosphère des composés volatifs, qui ont engendré plus de 100 plaintes des riverains. Et silence, circulez il n'y a rien à voir, tout va pour le mieux il faut optimiser, regardez le monde avec des lunettes roses. Et puis on n'a détourné notre attention vers autre chose qui aurait pu se produire et qui a coup sûr allait réusssir.. et puis en PACA, il n'y a pas de vent... l'odeur des  hydrocarbures c'est comme celle de la résine... de pins les soirs d'été dans le sud.

20.07.2015 - Récapitulons donc, l'électricité augmente, les assurances augementent, les impôts taxes d'habitation et impôts fonciers augmentent, les impôts sur le revenu pour les classes moyennes augmentent, les médicaments qui ne sont plus remboursés ou moins et autres babioles et Bercy déclare que le taux du livret A, le placement des pauvres (si j'étais mauvaise je dirais des "sans dents", mais non je n'ose pas, pardon de cette pensée) doit passer de 1% à 0,75%, car l'inflation, les prix à la consommation.... et bla bla bla.... En revanche, quand les pauvres retraités ont reçu 40€ de rattrapage car les retraites ne sont plus augmentées depuis belle lurette on nous a fait remarquer combien le gouvernement était généreux et combien cette somme était importante et aujourd'hui 40€ c'est ce qu'il va être pris à  à la majorité des petits épargnant français qui ont placé leur épargne de précaution à la Caisse d'Epargne et là c'est trois fois rien et bla bla bla.... ils se foutent de nous..... En cas de pépins nous avons le CCAS, les restaurants du coeurs, le secours populaire, le secours catholique et autres, la CMU et à bas la dignité des français, soyons tous des assistés....vidons les bas de laine des petites gens, tirons les vers le bas de l'échelle pour engraisser les ?

Epargants populaires contre locataires sociaux c'est ce qui est voulu. Alors heureux M. Christian NOYER,  directeur de la Banque de France né en 1950 ? énarque promotion Guernica (ce qui change de Voltaire) fils d'un directeur des hypothèques. Nous sommes dirigés par des personnes sorties de L'ENA, de grands intellectuels si loin de ce peuple qu'ils gèrent et dont ils étudient  le fonctionnement dans des livres.  Avec toutes vos décorations, bien méritées, combien gagnez vous par mois M. NOYER, ? (vertige du pouvoir, force des certitudes, pas un cheveu qui dépasse, beau comme un acteur des années 60) le peuple des paysans racontait que si l'on s'endormait  pour faire une sieste l'été sous un noyer on prenait froid et on en mourait.

22.07.2015 - C'est avec une grande statisfaction que nous apprenons que la cour administrative d'appel a donné son feu vert pour la ligne D et LE TRAM TRAIN DU MEDOC. Par ailleurs Christine Bost, vice-présidente  de Bordeaux Métropole et maire d'Eysines regrette le retard e 9 mois pris pour le chantier de la ligne D dont le terminus est sur sa commune, à Cantinolle, celui-ci représentant une ouverture sur les communes limitropes et la possibilité de capter les trajets domicile travail des habitants du médoc. En pratique les travaux de la ligne D qui intéressent aussi les blanquefortais devraient être relancés à l'automne et être terminés fin 2018 début 2019 alors que le chantier du tram-train du médoc déjà à 70% de son achèvement devrait être terminé courant 2017.

Conte : il était une fois, un prof de sport au collège Emmanuel Dupaty à Blanquefort, ce prof avait la particularité de chanter, sa femme avait mis au monde une petite fille, belle comme le jour, ils l'avaient appelée Prune (à suivre)

25.07.2015 - Depuis hier un incendie ravage la forêt de Saint-Jean-d'Illac en Gironde environ 350 hectares de forêt auraient été brûlés. Un vent mauvais de rumeur circulait ce matin chez le boulanger : "Les gens du voyage du chemin du blayais devaient être expulsés et avant de partir ils ont mis le feu à la forêt." La rumeur vous-dis je...  ce à quoi les gens du peuple ont l'habitude de repondre : "il n'y a pas de fumée sans feu" hihihi......

26.07.2015 - Le feu court toujours, ce matin on entendait le propriétaire d'une chasse de 135 hectares détruite par les flammes qui se rappelait l'avoir remise en état après la tempête de 1999 et dire qu'il allait faire de même après cet incendie, mais qu'à 72 ans il ne verrait pas les arbres arriver à maturité et il était très triste. Que deviennent les animaux de cette forêts personne ne parle d'eaux ? Bon M. Le Ministre va venir ce matin sur les lieux. Sans lien apparent, mais dans l'avenir il est possible qu'il y en ait un : LE CHEMIN PALUS entre Blanquefort-Le Pian-Médoc et Parempuyre, a été revêtu, en partie, d'un enrobé ces jours-ci, très bien, mais UN TAS ENORME DE DETRITUS RESTE SUR PLACE, M. STEPHANESAUBUSSE, ancien conseiller municipal de l'opposition au Pian-Médoc et actuellement Secrétaire Départemental d'Europe Ecologie les Verts élu avec Christine BOST avec mon voisin  M. FARENIAUX Bruno de Blanquefort, c'est nous citoyens qui vous payons et le quartier du Champ de Poujeau qui entoure ce CHEMIN PALUS se construit de plus en plus, un mégot dans une décharge c'est déjà arrivé sur ces lieux que vous connaissez très bien et si vous ne faites rien cela pourra encore arriver, en conséquences vous êtes priés de vous remuer rapidement, il y a des photos et vous serez tous responsables.... Mais, même la presse a des semelles de plomb... LES VOISINS, LES VOISINES, vous écrivent.... Oups ! j'avais oublié de dire que le CHEMINS PALUS est à 800  mètres environ du Leclerc du Pian Médoc de 2 stations d'essence d'un vieux PIPE LINE, à côté d'un POSTE ELECTRIQUE, d'une station d'épuration, d'une antenne relai  et  d'un lieu d'accueil pour les gens du voyage et d'Emmaüs. Dormez sur vos deux oreilles MM les Décideurs en cas de pépins vous pourrez jouer à votre petit jeu : "Ce n'est pas ma faute à moi, c'est la faute de l'autre" et le peuple des électeurs dégoûté dira en choeur  "Tous les mêmes" et lors des élections vous serez étonnés du nombre d'abstentions (qui vous arrange) et le peuple répondra : "Pourquoi aller voter  si nous ne sommes pas écoutés". Eh bien mon ami/ Ecoute dans le vent / Ecoute la réponse dans le vent.... 

27.07.2015 - "Est-ce qu'à 15 ans tout est déjà joué ?" (Rue89 article de Rémy Noyon)  OUI, ça l'était il y a cinquante ans, et ça l'est encore aujourd'hui.

28.07.2015 - André SALORT, membre de l'amicale des Résidents du Parc du Déhès à Castelnau, vous qui défendez si bien votre propriété comprenez ma demande : "Veuillez me donner des nouvelles et l'adresse de notre fille, votre belle-fille, son silence et sa volonté de disparaître depuis 7 ans nous rend malades son père et moi, sa mère. Je comprends bien que vous êtes aux ordres de votre fils mais néanmoins,  vous êtes avant tout un père et votre épouse une mère comme nous, alors essayez de désobéir et d'éprouver un peu d'empathie pour nous, qui chaque jour qui passe cherchons notre enfant ".

29.07.2015 - L'invité de France-Inter ce matin était Jean-Paul DELAHAYE, professeur émérite à l'université de Lille 1 et chercheur au Centre de Recherche, qui a analysé la possible dangerosité des "robots tueurs" de même que dans les prochaines années nous aurons de voitures qui se conduiront sans intervention humaine des robots sont ou seront conçus de façon a tuer d'après leur conditionnement informatique. Plusieurs chercheurs de tous pays s'élèvent contre ce genre de recherche.

Comme on ne nous dit rien : aux informations télévisées peu de reportages, voire pas du tout, sur la bourse de SHANGHAI et pourtant....

1er août - Dans le début des années 1970 les livres de William MASTER et Virginia JOHNSON ont été traduits en français et nous ont fait du bien en nous libérant, puis notre congènére Philippe BRENOT a apporté sa pierre à l'édifice il y quelques années, le 30 juillet 2015 France-Inter à 12 h lui a consacré une émission et le 31 juillet le journal "Libération" qui porte bien son nom ce jour là a édité son cahier central sur : "Le malin plaisir de la masturbation". Ceci dit mon chien, un joli fox, qui n'avait pas lu de livres ni écouté la radio et en connaissait parfaitement la pratique et l'a utilisée toute sa vie durant. Respect les animaux !

05.08.2015 - GINKO BOBEAU à BORDEAUX-LAC : Un balcon tombe de deux étages dans une résidence inaugurée fin 2012 - TOUT POUR L'APPARENCE ! plus moderne que moderne,  dans la presse "après inspection, l'architecte de la Ville avançait une ébauche d'explication à cet incident rarissime : " Ce balcon, c'est un système en porte-à-faux où le béton et la ferraille viennent s'agrafer au planchcer explique-t-elle. Là les fers à bétons se sont décrochés." Pourquoi ? pour l'instant pas d'explication. Vu de l'extérieur GINKO c'est la diversité de matériaux, de volumes, d'espaces, de formes, de couleurs, de vues sur l'étang ou les voisins, etc c'est.... presque futuriste, utopique dirait notre chercheur qui étudiait le labo  Blanquefortais fut un temps (il avait imaginé voir voler des vaches mais pas des balcons, en y réfléchissant bien il devait-être limité). Le Ginkgo Biloba est  l'arbre qui a donné son nom à cet ensemble immobilier, il existerait depuis 270 millions d'années.

Pibal (presse du 6 août 2015) tous les vélos rappelés pour un défaut : 323 exemplaires en circulation.

09.08.2015 - Dans la presse : l'Europe interdit 700 génériques fabriqués en Inde. "Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration accuse le groupe indien Ranbaxy d'avoir purement falsifié des tests".

11.08.2015 - BLANQUEFORT, L'allemand GETRAG poids lourd des boîtes de vitesse va passer sous le contrôle du géant canadien Magna. Sans impact pour Blanquefort.

12.08.2015 - La boîte à lettres de l'avenue de L'Europe (face au chateau Gilamaon) a été arrachée.

Les travaux du tram-train sont sur les rails, l'Avenue du Port-du-Roy sera fermée à la circulation à la hauteur du passage à niveau jusqu'au 21 août, afin d'installer l'alimentation électrique du futur tram-train. Sur ces 7,2 km de ligne il y aura 6 nouvelles stations (Cracovie, La Vache, Ausone, Gare de Bruges, Frankton et Gare de Blanquefort) Il y aura deux parcs relais au niveau des gares de Blanquefort et de Bruges. Un passerelle est visible sur le site de la gare de Blanquefort.

Il me semble avoir entendu à la télévision explosion dans une usine CHIMIQUE en Chine.

13.08.2015 - D'après la journalise,  landaise d'origine, Martine Laroche-Joubert l'état chinois mettra longtemps avant d'indiquer quel a été le degré de pollution de l'air qui a été commis par cette catastrophe. Pour l'instant il n'y a pas eu de pollution donc aucun risque pour la population...

15.08.2015 - Une vague de démolition d'églises menace le patrimoine. (le Point du 13.08.2013) Il y a en France quelque 45 000 églises, la plupart non classées. Face au coût de leur entretien, les maires choissent de les abattre. ... L'Etat fait valoir qu'il ne peut tout classer. Il y a en France 45 000 églises paroissiales, dont 35% bâties au XIXe siècle, dans leur immense majorité non classées. "Des maires tirent à tort la conclusion qu'ils peuvent démolir, explique Isabelle Maréchal. Or, depuis la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905, l'entretien des bâtiments revient au communes. Ces dernières soulignent qu'elles n'ont parfois plus les moyens et que seulement 4,5% des Français vont à l'église le demanche, la pratique religieuse étant en forte baisse en France depuis les années 1970. De leur côté, les évêques veulent éviter tout affrontement. "Ils ferment les yeux sur le patrimoine pour acheter une forme de paix sociale", dit à l'AFP Maxime Cumenel, de l'Obervatoire du patrimoine religieux.  A quoi il est possible d'ajouter que certaines associations de protection du patrimmoine sont subventionnées par les Mairie d'où une silence paisible.

Sur l'affiche de sa campagne électorale de 1981 "La force tranquille" François Miterrand avait en fond d'image un village avec une église. (l'Eglise de Sermages dans la Nièvre).

Allez osons : ô cloches ! vous sans qui le village. Ne serait que ce qu'il est. (Blanquefort 33 dimanche 16 août 10h50, ô soleil).

20.08.2015 - Depuis 2 jours on commence à parler de la crise en Chine qui peut impacter le commerce de vins, des voitures etc... Le marché de l'Or est en chute faute d'acheteurs, les principaux étant la Chine, en crise, et l'Inde ravagée par diverses catastrophes naturelles. Le président parle de la possibilité d'une reprise de l'économie française qui entraînerait une baisse des impôts et Mme Michut n'y comprend rien, elle a essayé de lire le blog de Jacques Attali qui commence par :"Pour avoir écrit ici le 4 février dernier (voir l'express N°3318) qu'une nouvelle crise économique menaçait et en avoir révélé les signes avant-coureurs... L'analyse est encore plus vraie aujourdh'ui : le monde s'approche d'une grande castrophe économique. Et personne n'en parle."

21.08.2015 - "Un amour impossible" Edition Flammarion. Christine ANGOT. "On croit l'amour maternel intouchable il ne l'est pas".

Décidément, comme l'amour maternel, le père noël a du plomb dans l'aile aujourd'hui avec le décès à 67 ans du fils de notre Tino Rossi qui a bercé notre enfance d'espoir...

Revenons à Christine Angot et à son livre "Un amour impossible" extrait de Télérama "Domine et rayonne la relation mère-fille. Comment, face à une mère aimante jusqu'au sacrifice, une mère d'une rare finesse psychologique et qui toujours pardonne... telle Rachel dans cet amoureux portrait -, la fille passe irrésistiblement de la passion possessive à l'injustice. Comment elle sait les mots pour exécuter moralement sa génitrice. Christine Angot gratte à l'os des situations banales d'apparence : le coup de fil expédié à la va-vite pour se donner bonne conscience, le dégoût à prononcer jusqu'au mot "maman". L'absence qui s'installe. C'est bouleversant de vérité et de cruauté douce". Fabienne Pascaud.

 

23 08 2015 - Pour obtenir le Larousse des grésillantes mais très belles anciennes chansons offertes par Christian Poujardieu,

 CLIQUEZ SUR :

 http://gauterdo.com/ref/index.html

ET METTEZ LE SON, un régal pour ceux qui aiment la chanson et qui veulent en apprendre les paroles...

Il y a quelque temps une petite fille de 5 ans 1/2 qui habite le Gard m'a dit vouloir apprendre à nager à cause des inondations....

24.08.2015 - La bourse chinoise dévisse, annonce France Inter avant 8h, suivie dans l'après-midi de la Grèce puis de Wall Street. Le gouvernement se veut rassurant.

25.08.2015 - Mme le Maire de Blanquefort a "les boulles" un terrain de la Métropole a été réquisitionné par les service de la préfecture pour les gens du voyage qui organisent un grand rassemblement au mois de septembre. D'après ce que l'on peut comprendre c'est au stade Caillaud qui est un espace économique important (l'écoparc) et à proximité d'un lotissement (Jardin de la Rivière) et du Petit Lacanau et plus loin du Chemin Palus (lieux de résidence des gens du voyage) sans compter les campements sauvages répartis ici ou là sur la commune. Mme le maire la socialiste Véronique Ferreira doit rencontrer le cabinet du Préfet. C'est dans la presse qu'il est indiqué qu'elle est socialiste dans ce cas peu importe, au mois de mai ils étaient pour une quinzaine de jour au stade Breillan.

28.08.2015 - Arrivée possible de 600 caravanes à la limite entre Blanquefort et Parempuyre sur de grands terrains disponibles et des plans d'eau ?.

29.08.2015 - La façon dont agissent les gens du voyage en bloquant l'A1 pour obtenir ce qu'il veulent suite à la fusillage de Roye, prouve ce qui se raconte sur les méthodes d'intimidation qu'ils utilisent pour obtenir des maires qu'ils ferment les yeux, par exemple sur la construction en dur dans une forêt ou ailleurs, y installer des mobil homes de façon pérenne et d'avoir l'eau et l'électricité. Essayez vous, même pauvre, mal logé de faire de même.

Aux dernières nouvelles les 600 caravanes vont s'installer autour du LAC FORD à partir du 09 ou 10 septembre pour une dizaine de jours. DURANT CETTE PERIODE INTERDICTION AUX PECHEURS ET AUX CHASSEURS QUI ONT PAYE LEURS CARTES DE PECHER et DE CHASSER. 

31.08.2015 - Mme Laura Blancharel m'a contactée au sujet de la noyade d'un enfant de sexe masculin, il y a 70 ans dans l'étang de Tanaïs. Etant incapable de répondre à cette question je sollicite les mémoires au sujet de ce dramatique accident.

L'EFFET PAPILLON personne ne peut se douter de la force d'un papillon dont l'espèce est menacé, Ce papillon a arrêté les travaux DE LA DEVIATION RD 215, hé oui mesdames, messeieurs ! un papillon vous-dis-je !

Cette déviation était un tronçon de 7,8 Kilomètres qui doit désengorger le bourg du Taillan-Médoc où transitent chaque jour plus de 20 000 voitures et un millier de poids lourds. Le défrichement est effectué, l'ouvrage d'art est construit, mais le tribunal administratif vient, en première instance au mois d'août, de stopper l'élan en donnant raison à un recours déposé par des associations environnementales. Pourtant cette déviation a été approuvée par de Conseil d'état en 2005. Didier Mau, le maire de Le Pian Médoc, dont c'est le dada est plus que furax, il n'est pas le seul Agnès Versepuy maire du Taillan, Christophe Duprat maire de Saint-Aubin et Gérard Dubo maire d'Arsac partagent sa colère sans partler de la nôtre les utilisateurs qui restent coincés dans les embouteillages et qui parfois y meurent. Ces maire ont ouvert une page Facebook (DEVIATION-DU-TAILLAN- MEDOC) et espèrent gagner la bataille comme nous avons fait pour celle du TRAM-TRAIN.

1er septembre 2015 - Il faisait beau et un peu frais en cette rentrée des classes 1980, je venais d'accoucher,  c'était l'année de CP pour Lise et elle serrait fort ma main avant que la maîtresse ne fasse l'appel des élèves qui composaient sa classe  l'obligeant à se séparer de moi. J'avais essayé de la rendre encore plus jolie avec une frange et deux couettes elle portait une petite robe en velours vert bouteille et un petit chemisier à fleurs au col claudine. Elle est partie vers sa classe main dans la main avec son enseignante, suivies des autres enfants en rang deux par deux. Donc, Lise avait laché ma main pour celle de l'éducation nationale dont l'importance devenait supérieure à la mienne aux yeux de la société, le livre de Valérie Blanc-Boidron est très intéressant de ce point de vue et pourrait être un sujet de thèse que je ne veux pas expliciter, car au delà son cas particulier elle esssaie de clarifier une situation à laquelle beaucoup de petites filles aimantes, intelligentes et sensibles, un peu anxieuses se trouvent confrontées et deviennent des... enseignantes jusqu'au jour où....? parfois pour toute une carrière s'il n'y a pas eu le grain de sable.

02.09.2015 - Le Pape François explique avoir "décidé nonobstant toute chose contraire, d'accorder à tous les prêtres pour l'année jubiliaire, la faculté d'absoudre du pêché d'avortement tous ceux qui l'on provoqué, et qui, le coeur repenti, en demandent pardon".

En passant rue JEAN-FRANCOIS DE LA PEROUSE A BLANQUEFORT, QUARTIER DE CAYCHAC,  il est possible de voir des gros engins de chantier qui préparent le terrain qui va recevoir les 600 caravanes des gens du voyage. Pour l'intant on leur installe l'électricité. Environ 2 000 personnes sont attendues.

04.09.2015 - Sylvie JOLY est décédée à l'âge de 80 ans.

08.09.2015 - Plus jamais Bastien, Charly, Cécilia et tant d'autres avec Enfance et Partage et l'Enfant Bleu. L'Enfant Bleu qui demande des visites surprises des services sociaux chez les parents soupçonnés de maltraitance.

09.10.2015 - EN RAISON DE L'ARRIVEE DE 600 CARAVANES DE LA MISSION EVANGLIQUE DES GENS DU VOYAGE QUI VIENNENT S'INSTALLLER POUR 10 JOURS SUR UN TERRAIN DE BLANQUEFORT, SELECTIONNE PAR LE PREFET, IL EST CONSEILLE DE NE PAS CIRCULER SUR LA ROCADE BORDELAISE LE 10 OCTOBRE 2015 SI L'ON EST PRESSE.

Vos droits à Blanquefort en matière d'urbanisme selon si vous avez été marié par la bonne personne ou non,  selon si vous travaillez dans un lieu qui fournit des stages ou des emplois, selon si vous avez des amis bien placés ou non, selon si vous avez la carte, selon si vous avez assez de points... etc, ou le plus surprenant mais possible sourcière. En 2001  comme beaucoup d'habitants nous avons eu l'espoir qu'une sorte de justice pour le contribuable allait voir le jour, nous avions le même maire depuis 25 ans et nous vivions sous l'ère des privilèges accordés en majorité aux familles des amis d'enfance ou des personnes dont il avait besoin dans sa vie quotidienne, et à juste titre nous pensions que le mot "justice" dont il agrémentait ses discours allait connaître une réalité sur le terrain.

J'ai voulu rénover une vieille maison, la 3ème derrière l'église de Caychac, et le parcours d'obstacles de la part du service de l'urbanisme a commencé, je sais que je ne suis pas la seule, mais c'est long et coûteux et terrible de voir que même pour la dimension d'une fenêtre vous n'obtenez pas gain de cause soi-disant parce que vous êtes dans le bourg près d'un château. Alors que votre voisin de l'angle peut construire un abri de jardin contre l'église, sur un passage commun à plusieurs maisons, se faire des jardinières entre les contreforts qui humidifient les murs de l'église, tout baigne, c'est le mot. Personne pour vérifier la manière dont il a placé finalement ses descentes d'eau de pluie, alors que moi, pendant mes travaux j'ai eu la personne de la mairie chargée de contrôler les constructions appuyée à la fameuse fenêtre plusieurs fois.

Par cette autorisation de la mairie on m'empêche de me faire livrer de la terre pour mon jardin, si je le peux je le suppose, en la faisant déposer sur le parvis de l'église et en la portant à la brouette le long de l'église dont le terrain est en côte jusqu'à mon jardin (26m au-dessus du niveau de la mer). Le problème pour la rénovation de la façade est le même, et si comme tous mes voisins je veux faire creuser une piscine, j'ai la surface de terrain nécessaire, comment je fais ? Quand j'ai acheté je pensais avoir toutes ces possibilités le droit de passage de 4m figurait sur mes anciens actes depuis 1912 et 1870 et je l'ai fait rappeler sur celui de mon dernier acte d'achat en 2010. (Rien n'a été signé de la part des divers propriétaires concernés qui indiquait qu'ils renonçaient à ce droit de passage).

J'ai beau en parler mais je me heurte à LA FORCE DE L'INERTIE(Newton) qui me dit en  Conseil de Quartier depuis le mois de Mai : Voyez le médiateur, puis voyez le service de l'urbanisme, il y d'autre églises qui ont des constructions mitoyennes, je ne sais pas.... ? Ces réactions laissent penser que l'affaire est entendue pour la mairie et que rien ne bougera si je ne porte pas plainte en justice. Dommage ils sont tous sympathiques mais inertes quand on ne fait pas partie d'un groupe tel que la FCPE qui obtient ce qu'elle demande et tant mieux.

C'est une habitude sur Blanquefort vis-à-vis de nous qui date de très longtemps déjà  par exemple quand une de mes filles qui faisait des études de lettres a  demandé l'été, vers les années 1993, de travailler à la bibliothèque, M. Delhomme le lui a refusé, car ce poste était réservé à une fille de médecin. Et moi, comme fille d'ancien combattant de 1914-1918 le rôle  qui m'est dévolu est de me battre pour toutes demandes, ce qui est simple pour certains devient très compliqué dans mon cas et  cela quelque soit la tendance politique de la mairie. Pourtant pendant plus de quarante ans mon mari a fait partie de l'équipe soigante du centre hospitalier universitaire de Bordeaux rien n'y a fait. Tous mes enfants dégoûtés sont partis de Blanquefort, lucides ils ont compris que trop intelligents, blanquefortais d'origine depuis des centaines d'années et non encartés, ce n'est qu'une supposition, ils n'étaient pas dans la bonne "gâche" (parler lyonnais qui signifie place).

Revenons à nos moutons, la mairie nous cite en exemple la maison qu'elle a faite détruire, celle d'un pauvre homme l'avait construite sans permis, ce de quoi j'ai été menacée si je ne suivais pas les instructions de l'architecte du CAUE. Mais, combien d'habitations sur Blanquefort se sont-elle modifiées sans que l'on voit le panneau de travaux ? dans un endroit retiré, d'abord un garage à côte de la maison, puis sa surélèvation d'un étage, une petite pièce par-ci,  par-là,  un grand mur que l'on laisse édifier d'une hauteur supérieure à celle autorisée et qui permet aux habitants construire à son abri et j'en passe et beaucoup... dont le nouveau terrain de camping du chemin Palus, côté Blanquefort, personne n'en parle et pourtant....

A SIGNER OU A S'INFORMER SUR LA MANIERE DONT AGISSENT LES LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES :

MANIFESTE DES 30

Les 19 et 20 septembre Blanquefort participera aux jounées du patrimoine, mais CAYCHAC sera oublié, pourtant les 4 maisons mitoyennes derrière l'église SAINT-JOSEPH à Caychac font partie d'un corps de ferme du XIXe siècle dont j'ai retrouvé les actes notariés (mais peut-être antérieur le dernier document ne m'ayant pas permis de remonter plus avant). Ces bâtiments et leur PUITS ne figurent pas sur les circuits touristiques, c'est normal leur valeur historique n'est pas reconnu à tel point que la mairie a  donné l'autorisation de construire depuis quelques temps une construction inadaptée aux lieux et qui porte atteinte, il me semble, à l'intégrité de l'église,  abîme son mur nord. et modifie l'aspect architectural de l'ensemble

Pour terminer, au moment où se multiplie la construction de lotissements sur Caychac, utiles et fonctionnels à l'aspect plus ou moins heureux, où le chateau CAMBON vestige du passé du bourg de Caychac tombe en ruines et bien on s'en prend aux derniers bâtiments qui ont précédé la constuction de l'Eglise ! tant qu'à faire allons jusqu'au bout de la destruction et de l'altération du passé nos enfants regarderons les cartes postales c'est bien suffisant pour leur culture. Si les professeurs agrégés d'histoire n'en ont rien à cirer, alors...

16.09.2015 - L'application INSTAGRAM sera utilisée pour les élections 2017.  A bientôt les "igers"  les communicants du présidents travaillent pour vous séduire.  Les slogans, les bon mots, sont ciselés jour après jour, vos goûts, vos opinions sans que vous le sachiez sont étudiés à la loupe et vous aurez des communications personnalisées.

"Foule sentimentale/ On a soif d'idéal/ Attirée par les étoiles, les voiles/ Que des choses pas commerciales/ Foule sntimentales/ Il faut voir comme on nous parle/ Comme on nous parle. (Alain Souchon).

Ce matin Jack Lang  sur France Inter a donné son opinion sur G. Bush et sa responsabilité dans la crise Irakienne dans les années 1990 et dans celle qui préoccupe l'Europe actuellement. L'Europe ne devrait pas être le seul financier de ce terrible déplacement de population. (d'après ce que j'ai pensé comprendre).

"L'eau Vive 1957".

"...Dans ce petit bal mal famé, c'en est assez pour que renaisse/ Ce qu'alors nous avons aimé et pour que tu le reconnaisses/

Si tu reviens jamais danser chez TEMPOREL, un jour ou l'autre/ Pense aux bonheurs qui sont passés là simplement comme le nôtre."

Mardi 15 septembre 2015 - Le Parisien Aujourd'hui en France - PLONGEE A 360° DANS LE CHAOS SYRIEN - A vous de choisir, d'un simple clic, où vous voulez voir. Des images inédites et sidérantes d'une ville dévastée par la guerre, que notre site internet dévoile -

leparisien.fr - Plongée à 360° dans une ville dévastée. SUR GOOGLE TAPEZ CETTE LIGNE ET VOUS POURREZ VOIR LA VIDEO.

15.09.2015 - Ah si j'étais le frère, la belle-soeur, diguedadoudou du conseiller municipal au développement culturel, diguedadoudou, je serais conseillée, aidée, bichonnée, j'aurais de beaux articles dans les journaux. Ah si j'avais ma carte du P.S. diguedadodadoudou, le soleil brillerait pour moi à Blanquefort diguedadoudou. Ah j'aurais les amis des amis diguedadoudiguedadoudou. Ah si j'avais un frère... JB.

Avec le temps va tout s'en va. Je supposais qu'avec l'inauguration de la salle Annie Aubert nous aurions dans la presse un article avec sa photo et un texte sur son action très importante avec Danièle Daymard pendant plus de trente ans a la bibliothèque de Blanquefort. Je me souviens du premier salon du livre sous châpiteau rue Raymond Vallet qui avait fait mon bonheur vers 1983 avec la venue d'écrivains connus et d'auteurs de BD, nous avions l'impression de nous instruire et de sortir du monde clos de notre village. Annie Aubert nous a  donné matière à s'évader par la lecture  du carcans des cancans. Elle nous a donné le monde à connaître, la sociologie à portée de main et tant d'autre connaissances inestimables qui font la richesse de l'être humain.

Annie Aubert, à mon avis de mère blanquefortaise, a été une pierre de l'édifice qui a permis à notr fille, Lise, professeur de français, d'être promue à l'ordre de chevalier de la légion d'honneur à 39 ans.

Mais, non, peut-être la semaine prochaine nous aurons la photo d'une politique parlant d'Annie Aubert.

Nous sommes peu de choses lors d'une réunion sur l'histoire de la commune, je me suis rendue compte que personne ne citait les livres et le travail accompli par Dominique JAY, dont pourtant on se sert des écrits et des recherches pour écrire d'autres livres sur Blanquefort. Par exemple j'ai contaté qu'après avoir écri un article dans wikipédia il a été repris par d'autres sans que la source soit : wikipédia, ne soit citée..

AUJOURD'HUI ET DEMAIN PORTES OUVERTES :

A LA FORTERESSE DE BLANQUEFORT - VISITES GUIDEES PAR LES BENEVOLES DU CHANTIER D'ARCHEOLOGIE DU G.A.H.BLE  ( GROUPE D'ARCHEOLOGIE ET D'HISTOIRE DE BLANQUEFORT)

A LA MAISON DU PATRIMOINE (Allées de Carpinet) EXPOSITION AU MUSEE ET DES OBJETS MIS AU JOUR LORS DE FOUILLES A LA FORTERESSE (lorsque c'était encore autorisé).- Exposition de photos du patrimoine de Blanquefort en 3D réalisées par Benoît Gaubert.

Le 20.09 - AU MOULIN DE CANTERET (Mauduit)

AU CHATEAU DE DULAMON (Saint-Jospeph apprentis d'Auteuil) - Caroline Boidron, responsable Notoriété et Mécénat.

21.09.2015 - L'enfant de Saturne à Blanquefort, Mathieu Valbuena, a été agressé lors du match Marseille-Lyon par le public marseillais, il y a eu une interruption de match et une mounaque à son effigie, pendue, a été promenée sur le terrain de foot. Nous les blanquefortais nous n'aimons pas ce genre de comportement vis-à-vis de nos jeunes.

22.09.2015 - Marrant de voir la tête de son voisin sur le portail d'orange (sans ses labradors marron et blanc pisseux qu'il promenait à vélo en tenant pas en laisse, bien entendu. Ils tournaient comme des toupies le maître y compris autour de moi et de ma pauvre vieille chienne, en laisse, elle.) J'attends encore, un bonjour et des excuses........ Plus tard des voisins m'ont dit qui était le fils ce voisin mutique aux chiens renifleurs puis j'ai demaindé à mes enfants. Il faut dire que toute jeune j'ai été gavée de foot par un père qui écoutait tous les reportages du dimanche après-midi à la TSF, maintenant le foot c'est quand je le veux et non quand je me promène. Carlos sort ses chiens, Carlos était au Brésil grand écran, Carlos s'exprime, hé oui il en est capable ! Le fils de Carlos a une ferrari, un camping au Cat Ferret, (à Bordeaux certains disent Cat et pas Cap) alors il peut être incorrect n'est-ce-pas, et puis envers une femme pffff., Big bisous.

24.09.2015 - Bordeaux Métropole : au 1er janvier 2016, 15 communes mutualisent les services. Pour Blanquefort qui compte 462 agents 37 devraient être mutualisés. A long terme ce procédé devrait engendrer 10%  de baisse des dépenses de fonctionnement pour BM, c'est-à-dire d'ici la fin du mandat précise A. Juppé.

26.09;2015 - LE TRAM TRAIN DU MEDOC - La semaine dernière, de passage à Bordeaux, le PDG de la SNCF Réseau à annoncé une accélération du calendrier à Alain Juppé en ce qui concerne les réglementations et signalétiques ferroviaires et urbaines qui ne sont pas les mêmes et dont le nécessaire devait être terminé fin 2017. Après cette visite  Alain Juppé relate : "Il n'a asssuré que les travaux seraient terminés fin 2016, soit un an plus tôt que prévu". et il croise les doigts et.......

BOULEVARD DES AIRS  Le 09 octobre 2015 à CENON (33)  Le Rocher de Palmer - "DEMAIN DE BON MATIN" -

02.10.2015 - Youpi venez habiter à Caychac, aux heures de pointe il vous faudra par la route 30 minutes pour faire de Caychac à la sortie de Blanquefort ! Vous aurez des agences immobilières, des coiffeurs, mais aucun commerce pour vous vendre un bout de viande ou du poisson, il vous faudra faire 3 kilomètres pour aller à la superette de Blanquefort ou au Leclerc du Pian-Médoc avec son centre commercial en pleine extension. Personnellement, je suis censée habiter le bourg de Caychac, mais je n'ai pas de troittoir devant chez moi; Mais soyez heureux braves gens vous allez avoir une superbe vacherie rénovée (le chantier avance) au-dessus du parc de Majolan qui permettra aux petits écoliers de pouvoir suivre la fabrication du fromage, ils n'auront plus besoin d'aller dans le Cantal ! C'est super car sur semaine il n'y a pas beaucoup de visiteurs dans ce parc très onéreux, le centre ville peut bien attendre, il n'y a plus de sous.Une consolation, avec le Tram-train vous pourrez allez faire vos courses au Leclerc Saint-Louis à Bordeaux.Youpi dansons la carioca, le village est devenu une cité dortoir, le dimanche pas un jeune, un enfant, un vieux, un chien un chat peut-être dans les rues, tous à Bordeaux Métropole groupons-nous sur les magnifiques quais avec leur façade du XIXème et délaissons Blanquefort et sa rue Gambetta cahoteuse.

Le 28.09.2015 VILOGIA rachète la SEMI - la séance du conseil municipal a validé la cession de la Société d'économie mixte chargée du logement social à Vilogia, enreprise privvée déjà implanté à Bègles. Les emplois du personnel de la Semi seront maintenus.

Depuis quelques jours en passant à Caychac on pouvait voir une affiche sur le rideau baissé du bureau de tabac, café,  libraire, il était indiqué "fermé pour cause de décès", hier samedi des pétales de roses blanches jonchaient la devanture du magasin. Dans le journal du samedi 03.10 on pouvait lire le faire part suivant : Marie LOPEZ son épouse Clément son fils ont le chagrin de vous annoncer le décès de Patrik LOPEZ ses obsèques auont lieu le lundi 5 octobre 2015 à 10h en l'église de Caychac. Il n'y avait pas très longtemps qu'ils avaient acheté ce commerce, Patrick avait juste la cinquantaine et son coeur a laché (d'après le bouche à oreille).

05.10.2015 - Il ne faut pas regarder l'arbre qui cache la forêt, ce n'est pas parce que l'on rénove à grands frais la vacherie du XIXe siècle, que l'on est un défenseur du patrimoine, je pourrais citer plusieurs exemples, mais dans mon cas, à Caychac, on a préféré mettre en valeur une maison des années 1970 quand on restructuré le parvis de l'église et cacher la façade d'une maison du XIXe en ne lui laissant qu'un angle de vue de 1m30 entre la maison moderne et l'église. Il faut bien imaginer que lorsque le propriétaire de la maison des années 1970 le long de l'église aura clôturé ce à quoi l'urbanisme lui a donné le droit, comme elle a donné le droit au propriétaire de la rue de Peybois de construire son abri de jardin contre l'église, la façade de la maison du XIXe disparaîtra de la vue de 9/10e depuis la rue Mathurin Olivier et seule sa façade nord, les anciennes écuiries, chais, granges seront visibles depuis la rue de l'Abbé Raby, Heureusement que nos maires depuis que ces chantiers ont été entrepris dont des historiens ( la dernière Mme Le Maire est agrégée d'histoire !), ont-ils seulement prêté attention et imagination à l'architecture de Caychac (ce n'est qu'un quartier de Blanquefort, mais il a une église, et près de celle-ci un château que l'on laisse s'écrouler), j'en doute, mais ce qui a certainement attiré leur attention c'était le nombre de bulletins de vote en leur faveur qu'ils obtiennent à Caychac. Ne soyons pas que des bulletins de vote,

Dans ma famille proche j'ai un professeur d'histoire, un professeur d'histoire agrégé, et un professeur d'histoire agrégé Maître de Conférence qui me soutiennent car le 16 et le 16A rue de l'Abbé Raby ont appartenu à leurs grands-parents et arrières-grands-parents et moi je n'ai que mes mots pour dire que ma maison est pour moi comme la vacherie pour l'une ou le parc de Majolan pour l'autre. "Comprenne qui voudra"

07.10.2015 -  Vers 7h un grave accident à l'angle des rues Jean Mermoz et Avenue du Général de Gaulle. Il implique moto et voiture à ce qui semble. Les mombreux secours sont sur place.

A l'occasion de la sortie du film "FATIMA" je me permets de faire observer qu'il n'y a pas que les enfants d'immigrés qui ont honte de leurs parents une fois qu'ils ont pris l'ascenseur social. Certains enfants d'ouvriers français sont dans le même sénario. On peut penser que les enfants d'immigrés malgré tout gardent respect et trendresse vis-à-vis de leurs parents alors, chez ces jeunes français honteux de leurs familles la solution est radicale ils coupent les ponts définitiement.

Les jeunes immigrés actuellement connaissent le même sort que nous enfants d'ouvriers de la fin des années 1950. L'orientation pour les études longues ou courtes se faisait selon  la situation des parents.

Décès de Dominique DROPSY qui me semble-t-il a habité à Caychac pendant une période. Christine ARNOTHY écrivaine aussi est décédée, auteure reconnue en particulier pour son livre "J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir" récit autobiographique d'une jeune fille hongroise lors du siège de Varsovie durant la seconde guerre mondiale..

Le vendredi 9 octobre 2015 inauguration de la rue Lucie AUBRAC (voie communale n°20) à 19 heurs (1ère rue à droite en remontant la rue Gambetta). Quand je la compare à la rue Raymond Valet je suis mal à l'aise elle grande resistante et lui... Valet de Maurice  P    on.

09.10.2015 - Il me semble avoir lu que Vincent Feltesse serait 9ème de la liste d'Alain Rousset pour les élections régionales.

Que l'agrandissement du cimetière avançait, à ne pas mettre en parallèle avec ce que disent certains médecins généralistes : à savoir que les mutuelles allaient dans l'avenir remplacer la sécurité sociale et que money, money, il faudra que cela leur rapporte et beaucoup en conséquence l'âge des malades sera pris en compte et suivant celui-ci l'argent nécessaire pour de bons soins efficaces sera débloqué le soigner ou on laissera évoluer la maladie à moindre frais, ni vu, ni connu...Des domaines viticoles, des immeubles vont pouvoir tomber encore dans leurs escarcelles et enrichir leurs actionnaires. Il faut être conscient que 67 familles détiennent la moitié de la richesse mondiale,  et ils en veulent encore plus.

Depuis ce matin les travaux ont commencé avenue de l'Europe à Blanquefort juste avant la rue du Cardinal Lecot, un nouveau goupe d'habitations va être édifié.

17.10.2015 - Nous allons avoir LA VACHERIE à BLANQUEFORT (projet V. Feltesse puis V. Ferreira soutenue par A; Juppé), les communes de SAINT-AUBIN, SALAUNES et AVENSAN collégialement vont avoir LA BERGERIE. Le 11.10 Alain Rousset a inauguré la Bergeries des Matruques, l'aboutisement d'un projet de près de 4 ANS. Les 300 invités présents ont découvert le "Cornou" reconstruite à partir de 3 anciens édifices sur un site de 800 hectares. Depuis  qq jours 400 moutons landais viennent paître sur ces parcelles forestières. Jean-Michel s'occupera le la bergerie avec l'aide de ses 2 chiens. Les collectivités régionales et locales ont participé au financement de ce lieu ainsi que des donateurs et des fondations privés. LA BERGERIE DES MATRUQUES, s'inscrit dans le tourisme de proximité dédié aux familles comme la VACHERIE et pareillement accueillera des scolaires pour transmettre le métier de berger et leur apprendre la tonte en attendant la transhumance.  (cadre Bordeaux Métropole) - Et dire que lorsque nous étions jeunes, nos parents nous menaçaient d'aller garder vaches ou moutons si nous ne réussissions pas à l'école... faire du fromage, mais c'est le futur de nos enfants ! Comme en 1968 ils vont apprendre à tisser la laine, super ! tiens nos penseurs n'ont pas parlé de cette activité créative.... ALLEZ LES PETITS : A 18 ANS COMME NOTRE GENERATION, TOUS SUR LE PLATEAU DU LARZAC. et surtout, nous vous souhaitons de "faire l'amour, pas la guerre".

18.10.2015 - Superbe journaliste qui a accompagné des réfugiés, un couple. le papa est informaticien, avec deux enfants de 3 ans 1/2 une petite fille Lotus et 2 ans 1/2 un peit garcçon depuis leur départ de Syrie jusqu'à Vienne en passant par la Grèce et la Hongrie nous les avons laissé à Vienne mais le but de leur périble est la Suéde. Ce reportage a été réalisé début octobre 2015 et a été retransmis sur France Inter aujourd'hui, mais toute la semaine nous les avons suivis pas à pas.Dès son arrivée en Grèce la petite fille était heureuse de ne plus entendre les avions... Sur le bateau pneumatique le journaliste a pris de grands risques et a sauvé les refugiés en les guidant grâce à son GPS, mais on n'ose imaginer ce qu'il se passe quand comme ici dans une traversée de nuit sans lune et  vrainavigateur, et surtout sans GPS. C'est un reportage très dur car cette famille est comme la nôtre, c'est vous, c'est moi, c'est vos enfants que vous essayez de sauver de la guerre et sa folie. Mais quand je pense au nombre d'années qu'un de mes enfants diplômé (master 2) a mis pour trouver du travail et encore au-dessous de sa qualification j'ai peur pour tous.

21.10.2015 - Encore un cambriolage à Caychac, rue de Campot un jeune couple a vu tous ses bijoux disparaitre. Ce sont des jeunes on peut imaginer que la bague de fiançailles a disparu et beaucoup de personnes savent le soin que l'on prend à la choisir et les économies que le tout jeune homme doit faire pour l'offir dans les familles populaires.

Tiens, je connais la si jolie petite ville de Moirans dans l'Isère, je l'ai photographiée. A Blanquefort, ils peuvent construire sans permis, moi je dois me laisser voler par la commune un droit de passage à Caychac derrière l'Eglise ou ça va me coûter un bras, pour me défendre, étrange et pauvre justice...

Aux infos de 13h Mme Wintersheim, la mère du jeune qui est en prison et qui s'est battu avec un autre détenu il y a peu de temps s'est exprimée pour indiquer que détruire les biens des particuliers et de l'état était la seule façon pour elle d'obtenir ce qu'elle juge devoir lui être accordé, à savoir la libération du fils cité ci-dessus en prison pour qu'il puisse assister à l'enterrement de son frère tué lors d'un braquage en compagnie d'hommes cagoulés.

A Blanquefort nous connaissons tous des familles Weiss et Wintershiem, lors d'un enterrement d'un membre de leur famille dans  le cimetière de la ville j'avais été étonnée de voir qu'il était accompagné par des personnes venues de toute la France. Puis la vie a fait que je suis allée au marché de Goudargues dans le Gard et là je me suis rendue compte que beaucoup de marchands de fleurs portaient le nom de Weiss.

Bachar el Assad est en Russie où il rencontre Vladimir Poutine au Kremlin. 

Julien Lepers tout comme Hugues Aufray, Claude Nougaro et les frères Bogdanov a fréquenté l'école de Sorèze dans le Tarn quand il raconte qu'il y était pensonnaire et que souvent pendant les vacances il était seul dans la cour. En regardant les CPA de cette brillante école à l'éducation rigoureuse il est facile de voir que ce n'était, en effet, pas très joyeux.

LE SAMEDI 24 OCTOBRE 2015 à 14H30 ASSEMBLEE GENERALE DU G.A.H.BLE

23.10.2015 -  PUISSEGUIN (33) 40 morts environ dans le choc entre un camion et car transportant des personnes âgées qui partaient en voyage. Le bus s'est embrasé.

Cet après-midi je suis allée nettoyer les tombes de ma famille au cimetière de Blanquefort, ce n'est rien d'original à cette époque, il faisait beau et ayant des tombes dans l'ancien et le nouveau cimetière, qui ne sera plus nouveau dans quelques temps, j'ai constaté que la pompe et le puits situés dans l'ancien cimetière pas très loin du mur en pierre avaient disparu l'agrandissement du cimetière obliqe, ont-ils été déplacé ? puis j'ai regardé l'ensemble des tombes et j'ai fait la constation que si comme sur certains monuments je voulais graver mon visage il faudrait atteindre une hauteur de plus de 3 mètres pour que je dépasse celles de plus en plus hautes et dominantes des sédentarisés. J'ai vu le visage sur une tombe de la grand-mère qui amenait sur son solex les jumeaux à l'école de Saturne il y a plus de 20 ans. Le temps passe, elle était si énergique que je la croyais éternelle.

24.10.2015 - L'OUBLI EST LA RUSE DU DIABLE - Max Gallo de l'académie française page 352 -

"Lors d'une des audiences hebdomadaires que m'accordait le Roi, j'ai souligné que Jean-Marie Le Pen participait à de nombreuses émissions de télévision et que le service public ne pouvait devenir le tremplin de la propagrande du Front National.

Je connaissais cette noue qui dessinait autour de la bouche du Roi des rides méprisantes.

Le Pen était un notable qui aspirait à la notoriété et ne souhaitait pas le pouvoir, me dit Miterrand.

Il avait posé sa main gauche sur le bureau et la caressait d'un geste lent qui lui était familier.

De sa voix le plus suave, le Roi avait ajouté :

- Avec Le Pen, qui n'est pas dangeureux, nous embarrasserons la droite.

Il s'était levé, marquant la fin de de notre entretien.

- C'est une grenade que nous leur lançons dans les jambes, avait-il conclu en me tournant le dos."

25.10.2015 - En 1981 j'ai passé une journée à Petit Palais. Jean Lassau collègue de mon mari au CHU et son épouse fleuriste rue Ste Catherine avaient pris leur retraite dans ce charmant petit village où ils avaient acheté une grande maison qui a été vendue au décès de Mme Lassau. En ce moment chaque fois que malheureusement j'entends prononcer le nom de ce village endeuillé, j'ai des souvenirs qui s'y rattachent.

27.10.2015 - A LIRE : "LES VEINES OUVERTES DE L'AMERIQUE DU SUD" Edouardo GALEANO.

C'est donc vrai, sur internet il est possible de trouver les images des châteaux des Centrales Syndicales...

30.10.2015 - Par dessus les toits (l'étang)/ Soudain j'ai vu/ Passer les oies sauvages.. Michel Delpech dont on parle beaucoup actuellement. Les oies sauvages est aussi un chant militaire allemand 1920-1930.

31.10.2015 - Une personne a dit hier, à mon mari qu'elle lisait mon site cela a attiré mon attention sur le fait que lorsque je parlais personne ne m'écoutait, je n'intéressais pas, donc je suis partie du fait que je pouvais écrire sans crainte c'était une grave erreur. En ces jours de Toussaint je pense à ma mère décédée à 75 ans à Blanquefort il y a 25 ans, 18 mois après mon père. Quand son cancer du pancréas, c'est déclaré je l'ai dit, à ma famille, à mes voisins, aux perssonnes que je cotoyais à la forteresse, à des amis, j'ai eu l'impression que nous étions des pestiférés, une  une chape de plomb s'était abattue sur mon mari, moi  et mes enfants, tout le temps de sa maladie, son opération (elle a été opérée soi-disant pour moin souffrir !) son passage aux soins intensifs puis son agonie aux Dames du Calvaire (deux services distincts l'un de l'autre, avec deux médecins  diffrérents l'un, était-il médecin ? pour la maison de repos que j'ai rencontré et l'autre les soins palliatifs que je n'ai jamais vu à part photographié dans la presse où l'on relatait la qualité de son service) qui me hante chaque jour. A part Mme Martin de Caychac et Marie Rose Blanc pas une seule aurtre personne ne nous a témoigné un peu de compassion ne serait-ce par une communication téléphonique, mes enfants avaInt entre 16 ans et 10 ans et tout le monde avait d'autres pririorités. Pourtant ma mère payait son denier du culte, pas un seul catholique ne s'est intéressé à nous. Pendant l'enterrement au cimetière de Blanquefort? notre voiture a été emboutie par un véhicule rouge garé près de nous qui est parti sans nous laisser les coordonnées du conducteur. Pendant une période nous avons été une petite île perdue au milieu d'un océan d'égoïsme (de personnes qui avaient besoin de se protéger dans le langage actuel) et je tenais la main de Mathilde 97 ans dont les larmes silencieuses n'arrêtaient pas de couler. Durant cette période nous n'avons pas été une famille valorisante pour un de  nos enfants, l'adolescence est une période de fragilité. Depuis je sais plus finement que le nombril est l'organe central du corps humain, en écrivant je m'aperçois que je peux donc atteindre ce lieu si sensible chez ceux qui n'on rien à faire de moi en tant que personne, mais qui s'intéressent passionnément à la leur, et à la campagne....

Sur les deux mois envivron que ma mère a passé aux Dames du Calvaire (où en 1990 il était impossible de se garer aux heures de visites) elle n'a été transférée dans la section des soins palliatifs qu'environ deux jours avant sa mort quand la souffrance était intenable depuis trois jours. Le matin de son décès ( le jeudi de l'ascension, partout les cloches carillonnaient joyeusement, il faisit très beau) on m'a remis son paquetage ses vêtements de nuit trempés et une grande quatité de médicaments qui s'étaient entassés dans sa table de nuit lorsqu'elle était dans le service maison de repos. Cette partie de l'établissment comportait trois étages au rez-de chaussée les malades qui avaient un peu de temps devant eux, ma mère y est resté quinze jours puis est repartie au CHU ensuite elle est revenue aux Dames du Calvaire mais au 3ème étage celui où, ce n'est pas dit, les mourants attendent leur tour, ma mère était au fond du couloir à côté de la chambre d'un prêtre qui l'a aidée, mais un jour ça a été son tour et elle n'a pas su elle a supposé qu'il était mort.

Souvent je me suis demandée qui s'occupe des malades la nuit, y a-t-il un nombre de soignants suffisant, ont-ils des pririorités s'ils ne sont pas assez nombreux, y avait-il assez de place dans l'unité de soins palliatifs pour tous ces mourants en attente ?

Mais qui était ce Président en 1990 qui occupait les antennes de télévision avec ses problèmes métaphysiques et ses nombreux médecins qui ne le quittaient pas d'une semelle, ce Président qui avait peur de la solitude, de souffrir, je ne me souviens plus très bien mais je crois que je le méprisais. J' étais une jeune femme ballotée entre la vie de mes jeunes enfants et la mort de beaucoup de membres de ma famille et ce vieillard qui avait les pouvoirs aurait dû, à mes yeux, durant sa présidence faire le nécessaire, pour aider les cancéreux en fin de vie comme lui. S'il avait croisé comme moi,en trois minutes une dizaine de ces regards tournés vers lui à chaque visite, il aurait agi, Il a fallu attendre des années pour que l'on prenne conscience du problème que  pose la fin de vie.

Merci aux femmes arabes qui faisaient le ménage des chambres aux Dames du Calvaire tout en  s'occupant des mourants avec beaucoup d'humanité.

01.11.2015 - Je vais encore déplaire de l'écrire, mais il ne fait pas bon circuler dans les rues de Caychac à partir de 23h, nous risquons de graves accidents de la la circulation. Par exemple dans la nuit du 30 au 31 octobre il y a eu du MOUV' des voitures venaient de Tanaïs et roulaient tous phares éteints, d'autres brûlaient les feux de signalisation en roulant à grande vitesse et j'en passe. Le 31 l'hélicoptère de la gendarmerie vers 15h survolait ce quartier...? Et une poubelle arrachée près de l'arrêt de bus, entre le bar et le pôle santé.

Qui a voulu la peau du docteur Bonnemaison, qui l'a poussé au suicide ? ces gens que nous payons tous. Mais nous citoyens, mis à part quelques extrêmistes puristes nous le soutenions tous. Il est au CHU de Bordeaux, très bien, moi je me souviens de ma mère qui venait d'y être opérée 2 mois avant sa mort, lasse d'entendre sa voisine de chambre appeler en vain l'infirmière se lever pour l'aider. Et j'ai fait en tant que patiente jeune accouchée une expérience à  la maternité du CHU aurait pu me coûter la vie et j'avais 26 ans, nous n'avons pas porté plainte.Il a aidé des personnes âgées à mourir, mais la somme d'erreurs commises par incompétance, manque d'attention au patient, le désir de ne pas déranger le grand patron (Mandarin) au milieu de la nuit, le manque de personnel, les marottes thérapeuthiques peuvant être nocives ou autres qui arrivent au même résultat  personne ne les décompte, allons... J'arrête là, écoeurée par tous ces justiciers de tout poils, qui ne sont même pas humains car l'humanité dans son ensemble est faible et sujette à l'erreur. Mais qui suis-je pour dire cela moi, vous ? En tout cas je ne veux pas cautionner un tel crime s'il ne survit pas, et s'il survit dans quel état ? Beurk ! médicaments plus gaz du tuyau d'échappement .... pauvre famille victime de l'orgueil humain qui veut remplacer un Dieu juste...et bon ! si je me souviens.

Sortie dans les salles mecredi 4 novembre 2015 du film : "LA DERNIERE LECON" avec Marthe Villalonga et Sandrine Bonaire, il  tiré du livre de Noëlle CHATELET traitant du sujet très actuel et brûlant pourtant inévitable pour tous de la fin de vie et du choix très personnel de sa façon de mourir que les lois n'accordent toujours pas réellement.

03.11.2015 - Avant de disparaître le jeune Lucas Tronche a échangé des messages sur snapchat, si je comprends bien ce sont des messages qui disparaissent très vite et sa famille s'est tournée vers les USA pour tenter de les retracer. Aujourd'hui nous apprenons que notre Président utilise cette formule pour communiquer, au départ seuls les jeunes qui voulaient échapper au contrôle parental ou autres surveillances s'en servaient.

BERLIN 1945 : https://www.youtube.com/embed/R5i9k7s9X_A

05.11.2015 - Kurt Cobain (du groupe Nirvana dcd en avril 1994) un gilet et une mèche de ses cheveux sont en vente aux enchères.

A lire : SECRETS D'HISTOIRE - La naissance du monde moderne de François HEISBOURG - livre dans lequel il parle (si j'ai bien compris) de l'avenir proche du terrorisme sur notre continent dans l'état actuel des choses.

"LA REPUBLIQUE DES CONSEILLERS" David SENAT éditeur Grasset.

La partenaire de Mathieu Valbena était-elle d'accord pour être filmée pendant leurs ébats ? Ces gens payés si cher que l'on dit dans les discours être un exemple pour les enfants nous préparent une drôle de société de mépris en général. 

06.11.2015 - Enchaînement de faits : mon voisin derrière l'église de Caychac obtient l'autorisation de construire un abri jardin, il choisit de le placer sur la passage commun contre l'église, ce qui fait qu'il ne peut plus garer qu'une seule de ses deux voitures, il gare l'autre sur le parking le long de la maison des service. Ce voisin part et loue sa maison, son locataire ayant lui aussi deux voitures en gare une a l'intérieur et l'autre le long de la maison des services rue de Peybois, à peine arrivé dans sa location il se fait fracasser son pare brise et voler sa voiture qui sera brûlée. Les débris de verre ne seront pas nettoyés durant deux mois. Ce qui est déplorable c'est que c'éstt un jeune couple et à l'époque de cette aventure la jeune femme arrivait au terme de sa grossesse et avait besoin d'un véhicule en cas de pépin.

Le samdi en chanson : Esgourdez rien qu'un instant/ La guoualante du pauvre Jean/... Dans la vie y a qu'une morale/ Qu'on soit riche ou sans le sou/ Sans amour on n'est rien du tout/...Et voilà mes braves gens/ La goualante du pauvre Jean/ Qui dit en vous quittant/ Aimez vous.... Edith Piaf.

Il y a un livre récent, RICHIE qui m'a permis de comprendre, à ma mesure, le mode de fonctionnement du monde de notre élite intellectuelle et financière et aussi de comprendre que pendant que le "peuple ignare" cherchait désespérement des emplois pour ses enfants et se serrait la ceinture l'argent coulait à flots ? pour elle. Par le jeu des relations trouver un emploi pour leurs rejetons était d'une facilité enfantine dans le creuset de cette population privilégiée qui joue en vase clos, bien-sûr, Sciences Po s'est entr'ouverte aux enfants d'ouvriers (ZEP), grâce à lui elle a été connue et reconnue  mondialement mais enfin... d'après la cour des comptes plus 500 000 € de rénumération, il le valait bien ? silence... Il était drogué, Jean-Luc Delarue aussi mais lui, il a été arrêté pas Richie ce diamant pour notre élite et ses étudiants.

Il n'est pas question de politique de gauche ou de droite mais ce celle des bien nés. Il est impossible de crier haro sur le baudet comme pourraient le faire de petits potentats sectaires, ces gens là  naviguent tantôt à droite en ayant des amis à gauche ou vice versa, ils sont inclassables leur seul parti est celui qui leur offre le plus de possibles, sur le moment d'ailleurs. Richard DESCOINGS faisait partie de l'association LE SIECLE, qui a été fondée à la libération le 02.09.1944 par des anciens résistants réunis autour de Georges Bérard-Quélin. Son objectif est de faire se rencontrer les "élites" pour mieux se connaître au-delà du clivage gauche droite.

Le Siècle correspond à ce que l'histoire et la sociologie politique appellent des "lieux de sociabilité" des élites : on y trouve des hauts fonctionnaires, des chefs d'entreprise, des hommes politiques de droite ou de gauche, ou encore des représentants du monde de l'édition et des médias de premier plan.

 "RICHIE"  de Raphaëlle Bacqué grand reporter au monde éditeur Grasset - RICHIE ou Richard DESCOINGS de son nom est le directeur de sciences Po décédé à New-York. " Sur ses pas Raphaëlle Bacqué nous entraîone au coeur d'un pouvoir méconnu, dans les boîtes du Marais, les cabinets ministériels, les soirées déjantées avec ses étudiants, et les plus grandes universités du monde. Personne n'a résisté à la folie du Richie. Surtout pas lui.

Regardez autour de vous, parfois à la tête d'une ville il peut y avoir un bébé Richie et vous le comprendrez mieux si vous connaissez le fonctionnement de l'école qui l'a formé de 1995 à 2012. Ils sont si nombreux a avoir été formé pour le combat politique et ils se connaissent si bien...il faut bien les employer et les payer...

08.11.2015 - Si vous n'allez pas visiter la Forteresse de Blanquefort ce dimanche vous pouvez lire "Léo Drouyn Et La forteresse De Blanquefort" de Vincent Feltesse - Michel Bret - Philippe Durant - L'entre-Deux-Mers 2003. 25€

I.V.V. Interruption Volontaire de Vie (comme l'appelait la mère de Noëlle Châtelet) - Lire le magazine LE UN qui traite de la fin de vie cette semaine.

Pas de jardinage aujourd'hui, les déchetteries de Blanquefort et Bruges sont fermées.

10.11.2015 - Mort du philosophe André GLUCKSMANN, il mettait des actes sur ses paroles, "Une rage d'enfant" et "La cuisinière et le mangeur d'hommes" en tant que télespectatrice j'aimais le voir se battre pour Sarajevo c'était pour moi une époque où seuls les philosophes et une cantatrice donnaient l'impression d'être sur place et d'agir. C'était une impression.. peut-être...le marché des armes rapportait tellement aux états...

12.11.2015 - Un monde sans pitié. Nous avions de vieux arbres dans notre jardin derrière l'église Saint Joseph de Caychac (notre aincienne adresse d'ailleurs). Nous avions un passage commun par lequel nous pensions pouvoir évacuer nos détritus de jardin, soudain, il nous a été supprimé. Donc depuis 15 jours François Delahaye, âgé, malade et fatigué, traîne courageusement de gros sacs remplis de lourds déchets verts à travers le jardin et la maison. qui étant donné la pente a des marches. Lorsque l'église a été rénovée personne n'a demandé aux propriétaires l'autorisation d'installer les échaffaudages sur ce passage privé de même que l'entrepise Malet qui y passait lorsqu'elle a fait les travaux sur le parvis de l'église, je ne comprends pas bien : privé ? public ?. Ce que je comprends c'est qu'il n'y a plus de pitié et d'efforts de compréhension pour certains "vieux" pas assez aimables sur Blanquefort, pourtant François a rendu beaucoup de services sur la commune, mais il est devenu inutile... Nous sommes donc, les seuls sur Blanquefort à connaître ce genre d'avatar, maintes personnes se sont prises le droit de se créer des ouvertures, doubles portails, pour évacuer des déchêts de jardin car elles avait agrandi leur maison et ne pouvaient plus le faire et nous dans cette commune où depuis 2001 le maître mot est CONCERTATION quand l'environnement de l'église de Cacychac a été modifié, quand un passage a été créé dont nous étions mitoyen la mairie n'a pas cru bon de nous consulter, c'était sans doute son droit, mais alors que l'on ne parle pas de concertation. Pourtant depuis le début des travaux j'avais alerté le conseil de quartier, dès que j'avais vu le tracteur de l'entreprise Malet devant mon portail de jardin sur le passage commun. (privé ou public quant Nalet y passe sans autorisation ?). J'ai signalé au chauffeur du tracteur qu'il était chez moi, il m'a répondu qu'il suivait les instructions de la Mairie, vous-est-il arrivé que la mairis donne l'autorisation à un tracteur de manoeuvrer chez vous sans vous en avoir averti au préalable ? non, alors le chemin était public, l'église est un lieu public qui dépend de la Mairie.

Néanmoins cette façon d'agir de la part de la Mairie que nous avons contactée et qui dit ne pas être concernée car c'est du domaine privé me donne à penser, peut-être à tort, que le sort de l'église Saint-Joseph de Caychac dans un proche avenir est scellé. La fin des travaux d'aménagement du centre Blanquefort vont finir par être terminés et les abords de l'église Saint-Martin vont être plus dégagés et agréables, Alors, alors..... l'église Saint-Joseph concurencée perdra  de son attrait, et à ce moment là, dans cette période d'économies, de dettes, il est possible que l'on pense dépenses, entretien, travaux (il n'y a pas d'accès pour les handicapés)....et Caychac qui déjà beaucoup perdu avec la disparition progressive du Château Cambon, risque de perdre son église en tant que lieu de culte catholique ainsi que les maisons d'au moins du XIXe siècle sans accessibilité pour les entretenir devenant ainsi un quartier quelconque de Blanquefort ... telle est la volonté qui s'esquisse par petites touches à mes yeux

13.11.2015 - 22h50, je regarde mon ordinateur et après avoir lu les terribles attaques terroristes qui s'y déroulent, il deveient difficile pour nous de nous de quitter les moyens d'informations et d'aller nous coucher. Nous avons des enfants à Paris...

14.11.2015  - 6h, Pour l'instant le bilan est d'au moins 120 morts, 200 blessés dont 80 dans un état très grave, tous les hôpitaux de Paris sont réquisitionnés. Sur la pelouse du stade de France les supporters chantaient la Marseillaise en attendant de pouvoir sortir. Des boulons dans les bombes.

NON A LA VOLONTE DES CRIMINELS DE SUSCITER UNE UNE GUERRE CIVILE EN FRANCE.

Tout a changé avec l'intervention de Poutine en Syrie les criminels sont devenus de plus en plus nombreux et passent à l'action, pour eux l'apocalyspe ne faisant pas de doute, ils n'ont donc rien à perdre et leur but est de semer le chaos dans les états.

15.11.2015 - je vais raconter des évènements, sans commune mesure, qui me sont arrivés. En 2002 avec un de mes enfants je me suis retrouvée suite à un orage subit, dans sa voiture rue de Genève à Blanquefort flottant dans 1m d'eau, au-dessus d'une bouche d'égoût. Ici, c'était une malfaçon de la voierie qui durait depuis des années. Malgré les alertes des habitants les équipes municipales qui se sont succédées n'avaient rien entrepris. En 2000 un de mes enfants revenait en voiture avec une amie d'un entretien dans une école Nantaise et  repartait  avec elle vers Bordeaux après être passés à Blanquefort.  Juste après leur départ ils m'ont appelée une voiture dont le chauffeur était ivre mort leur était rentrée dedans dans la côte de Majolan, c'était un habitant de Blanquefort, mais il a été sur le moment incapable de décliner son identité. Il était là, pité dans le virage qui mène à la forteresse rigolard des pacs de  bière dans sa voiture.  J'ai dû ravaler ma colère. Il avait juste failli tuer ces jeunes gens en quittant sa voie de circulation dans le virage. Il habitait Dulamon, on lui a retiré son permis pendant un temps et je le rencontre dans Blanquefort. Je ne vous oublie pas M. G. vous aviez une femme et une fille d'une dizaine d'année à l'époque. Ce qui m'amène à penser qu'après certains évènements, malgré les paroles de sympathie une fracture se crée, il y a ceux qui ont vécu les faits et ceux qui sont spectateurs et auditeurs, mais extérieurs. Ceux qui ont vécus ces attentats se sentiront différents, un peu comme les poilus, ils ont marché sur des corps morts et dans le sang. Ils ont entendu des râles, le bruit des rafales de tir, été assaillis par des odeurs, visés par des armes, vu des gens, des amis, de la famille mourir à côté d'eux. Jeunes et pleins de joie et c'est une situation exceptionnelle à laquelle ils étaient loin d'être préparés qui les rendra différents, pas trop longtemps je l'espère. 

Carlos Valbuena vous n'avez pas le droit de laisser votre labrador chocolat triste traverser la rue quand passe une voiture qui est obligée de s'arrêter pour lui céder le passage.

16.11.2015 - Perquisition à Bobigny.

Contrairement aux autres périodes où l'on voyait des militaires patrouiller dans les galerie marchandes, ce matin dans une grande surface de Bordeaux, pas de contrôle à l'entrée, pas de vigile à 9h, encore moins qu'un jour ordinaire. D'après ce que l'on entend il manque cruellement de personnel pour gérer les 4000 personnes (10 500 d'après le 1er ministre le 17.11) qui figurent dans le fichier "S" seulement 9 employés de l'état. Depuis le mois de janvier on pouvait penser que de nouvelles mesures avaient été prises.

17.11.2015 - Il me vient à l'esprit un vieux diction populaire : "CE N'EST PAS QUAND ON A CHIE AU FROC QU'ON SERRE LES FESSES". Ce matin le 1er ministre annonce qu'un grand nombre de perquisitions ont eu lieu afin de demanteler les réseaux de trafic d'armes, mais que ne l'avons nous pas fait avant ? ces armes sont en circuit dans toute l'Europe depuis la guerre en Yougoslavie ! Nous avons voté pour l'Europe en pensant que notre sécurité serait mieux assurée et, maintenant en novembre 2015, nous entendons parler d'Europe molle et personnellement je trouve notre Président bien seul  dans sa lutte contre le terrorisme en Afrique et en France.

18.11.2015 - 6h opération antiterroristes en cours (6 personnes retranchées dans un appartement à PARIS : SAINT-DENIS RUE DE LA REPUBLIQUE, 3 sont arrêtées, reste 2 blessés ou mort + 1) les habitants sont priés de rester chez eux. Quartier où travaille mon gendre. (voir iTELE) opération en cours depuis 4h20 ce matin des habitants sont réfugiés dans l'église ou à la Mairie. Il y a 20 000 habitants dans le centre de Saint-Denis. Une terroriste s'est faite explosée. Le raid émet la supposition que celui que l'on nous présente comme le cerveau des atentats et l'exemple pour tous les jeunes terroristes est revenu de Syrie pour organiser les actes du 13 novembre. A Saint-Denis les écoles et collèges sont fermés et il n'y a pas de bus.

 

 

 

 

.