De la Lande de La Brède

 

GAILLARD DE LA LANDE

Le château de la Brède jusqu'en 1713

Ses origines remontent au XI ème siècle au moment où la maison de La Lande apparaît à la Brède. Vers 1283, Gaillard de La Lande commet un délit envers son souverain. Il est arrêté et emprisonné, le château est détruit. Relâché après enquête. Gaillard revient sur ses terres et reconstruit la forteresse entre 1300 et 1305 sous la forme à peu près exacte où nous la voyons aujourd'hui.

En 1404, le pape Boniface IX autorise la construction d'une nouvelle chapelle, attenante au donjon. En 1419, le château est remanié pour lui donner son aspect actuel avec son gros donjon. Les trois ponts-levis et ses importantes douves en trois fossés successifs. Les La Lande soutenant le roi d'Angleterre sont obligés de s'exiler. Il récupèrent leurs biens en 1463 (Bataille de Castillon- Fin de la guerre de Cent Ans : 1453).

En 1502, Catherine de La Lande épouse Gaston de l'Isle, seigneur de la Rivière en Fronsadais. La Brède demeure dans la famille de l'Isle jusqu'à la fin du XVI ème siècle. En 1577 Françoise de l'Isle s'unit à Jean Pesnel, écuyer originel de l'Angoumois. L'arrière petite fille de ces derniers, Marie-Françoise de Pesnel épouse le 25 septembre 1686 messire Jacques Secondat, le premier seigneur de la Brède de ce nom et le père du célèbre écrivain.

LE CHATEAU DE LA FAMILLE SECONDAT

Le château entre dans la famille de Montesquieu en 1686, apporté en dot par Marie-Françoise de Pesnel  lors de son mariage avec Jacques de Secondat. C'est dans ce lieu que naît le 18 janvier 1689, Charles Louis de Secondat, futur baron de la Brède et de Montesquieu.  Au décès de son père (novembre 1713) Montesquieu hérite de toute la Baronnie familiale dont le Château de la Bède.

... De nos jours

En 1994, Jacquelines de Chabannes, dernière résident du château et descendante de Denise, fille cadette de Montesquieu, fit don des livres restants et archives familiales à la Bibliothèque Municipale de Bordeaux.