Les pervers narcissiques

LES PERVERS NARCISSIQUES :

Le nouveau mal du siècle : ils sont de plus en plus nombreux et sévissent partout : au travail, en famille, en couple. Ces prédateurs ferrent flattent et vampirisent leur proie (Le Nouvel observateur 15 mars 2012 n°247)

J'ai du en rencontrer, en fréquenter, mais je n'ai pas su les reconnaître et qu'il y ait depuis deux ans des émissions de télévisions au cours desquelles Yvonne Poncet Bonissol, pyschoclinicienne, nous explique cette pathologie. Puis, des dossiers, des livres me soulagent du poids de la méconnaissance, qui me faisait me culpabiliser lorsque je réfléchissais aux erreurs que j'avais soi-disant commises.

Je ne retranscrierai pas le dossier du nouvel observateur en ce qui concerne ces personnages très dangereux car ils peuvent conduire au suicide leurs proies, mais seulement le tableau qu'il contient et les références des ouvrages que vous pouvez consulter pour vous aider, si vous êtes entre leurs griffes ou vous éviter d'y être.

LE STEREOTYPE DU PERVERS NARCISSIQUE

01 - Vampirisation de l'énergie de l'autre : l'expression "se faire bouffer" prend tout son sens.

02 - Abscence d'empathie, froideur émotionnelle.

03 - Insatisfaction chronique, il y a toujours une bonne raison pour que ça n'aille pas.

04 - Dénigrement de son ou sa partenaire, sous couvert d'humour au début, puis de plus en plus directement.

05 - Indifférence aux besoins et aux désirs de l'autre.

06 - Stratégie d'isolement de sa proie.

07 - Egocentrisme forcené.

08 - Culpabilisation.

09 - Incapacité de se remettre en cause et à demander pardon (sauf par stratégie).

10 - Déni de la réalité.

11 - Double jeu : le pervers nacissique se montre charmant, séducteur, brillant - voire altruiste - pour la vitrine ; tyrannique, sombre et destructeur en privé.

12 - Obsession de l'image qu'il donne à l'extérieur.

13 - Maniement redoutable de la rhétorique : le dialogue pour dépasser le conflit tourne à vide.

14 - Alternance du chaud et du froid, maîtrise dans l'art de savoir jusqu'où aller trop loin.

15 - Psychorigidité.

16 - Anxiété profonde, il ne supporte pas le bien-être de son partenaire. 

17 - Besoin compulsif de gâcher toute joie autour de lui.

18 - Inversion des rôles : il se fait passer pour la victime.

19 - Discours paradoxal et contradictoire ; le proche perd ses repères.

20 - Soulagement morbide quand l'autre est au plus bas.

"Il n'y a rien à attendre de la fréquentation d'un pervers narcissique, on peut seulement espérer s'en sortir indemne." Paul-Claude Récamier (psychanalyste). "Le génie des origines" Payot 1992

"Le terme de 'mal' devrait définitivement trouver sa place dans nos lexiques." Scott Peck (psychiatre américain).

Dominique Barbier - Psychiatre, psychanalyste et expert près des tribunaux.

CHANTAGE AFFECTIF, ABUS DE FAIBLESSE, HUMILIATIONS

Une société sous emprise - Après avoir dénoncé le harcèlement moral, la psychanalyste Marie-France Hirigoyen publie un essai édifiant sur ce mal qui s'étend partout : la manipulation - "Abus de faiblesse et autres manipulations" par Marie-France Hirigoyen, JC Lattès.

Abrégé sur le psychorigide : Il a vécu dans un univers régi de façon stricte, un monde "parfait" synonyme de confort et de sécurité. La surprise (bonne ou mauvaise) n'y avait pas sa place. Devenu adulte, le psychorigide reproduit ce système idéal, où il se croit invulnérable. Sa volonté de tout régenter lui interdit de tenir compte des autres. C'est pourquoi il ne peut pas supporter l'autocritique : donner raison à l'autre, c'est se donner tort et voir son monde s'écrouler.

--------------------------------------------------

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : APPELER LE 39 19 et non le 115.

-------------------------------

"N'OUBLIONS PAS INSISTE LA PSYCHANALYSTE CLAUDE HALMOS, QUE CES MANIPULATEURS DESTRUCTEURS PEUVENT COMMETTRE LE CRIME PARFAIT : ACCULER L'AUTRE AU SUICIDE AVEC DES MOTS."

------

"DEPOURVUS DE SENTIMENT DE CULPABILITE, ILS ONT BESOIN POUR S'EPANOUIR D'UNE RELATION D'EMPRISE NATURELLE".

------

CHANGEMENT DES MENTALITES, DROIT EN PLEINE EVOLUTION : LEUR IMPUNITE N'EST PEUT-ETRE QU'UNE QUESTION DE MOIS. (L'express du 19 au 25 février 2014).

On peut rencontrer des pervers narcissiques dans toutes les classes de la société, Cet extrait me semble un bon exemple :

C'est une perverse nacissique qui l'a écrit (confession d'une sociopathe. Dans la tête d'une manipulatrice de M. E. Thomas) : "...la domination d'autrui est ma manière de valider l'estime que j'ai de moi. On m'objectera qu'en essayant de contrôler les autres je les prive de leurs propres pouvoirs, de leur dignité et de leur indépendance. Je ne considère pas cela comme un problème moral. Les gens ont toujours le choix de se soumettre à moi ou de se préparer à affronter les conséquences de leur résistance...."

"Mon truc c'est d'avoir l'impression de mes idées façonnent le monde qui m'entoure".

---------------------------

Si vous ne supportez plus cette situation de soumission, de violence et que vous cherchez une aide vous pouvez contacter le C.I.D.F.F. (Centre d'Information des Droits et des Familles, 5 rue Jean-Jacques Rousseau à Bordeaux  05 56 44 30 30 (il y en a un dans chaque ville de France). http://www.infofemmes.com ou cidff33bordeaux@orange.fr